Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

TORONTO – Dans un duel entre une offensive réduite et une défensive inexpérimentée, c’est l’offensive du Toronto FC qui s’en est donnée à coeur joie, mercredi, et l’Impact de Montréal a donc échappé la première manche de leur demi-finale du Championnat canadien par le pointage de 4-2.

Jonathan Osorio et Jordan Hamilton ont marqué deux buts chacun pour le Toronto FC, qui était privé des redoutables Sebastian Giovinco, Jozy Altidore et Michael Bradley.

«C’est décevant d’être sorti comme ça, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Mauro Biello. Toronto la voulait plus (la victoire). En première demie, nous étions en retard sur tous les jeux. Nous étions trop désinvoltes en défensive.»

Du côté de l’Impact, c’est la défensive qui était affaiblie. Ambroise Oyongo et Laurent Ciman ont été rappelés par leur équipe nationale, tandis que Donny Toia et Victor Cabrera sont toujours blessés. Le quatuor défensif était donc composé de Kyle Fisher, Hassoun Camara, Wandrille Lefèvre et Jérémy Gagnon-Laparé. Fisher a fait ses débuts professionnels samedi dernier, tandis que Gagnon-Laparé obtenait un premier départ avec l’Impact depuis septembre 2014.

Didier Drogba a permis à l’Impact de ne pas quitter Toronto les mains vides. Il a préparé le premier but de la recrue Michael Salazar avant de marquer lui-même sur un coup franc, en fin de rencontre.

«Ça nous donne un peu d’espoir avant le match retour. Nous avons une série», a noté Biello.

Dans l’autre demi-finale, le Fury d’Ottawa a surpris les Whitecaps de Vancouver 2-0 grâce à des buts de Jonny Steele et Paulo Junior.

Les matchs retours des séries au total des buts seront présentés mercredi prochain, à Montréal et Vancouver. Les deux matchs de la finale auront lieu lors des deux dernières semaines de juin.

Avantage Toronto

Les locaux ont rapidement appliqué de la pression sur la défensive montréalaise et leurs efforts ont été récompensés à la 13e minute.

Lefèvre a raté le ballon en voulant dégager un centre d’Ashtone Morgan. Osorio a profité de l’espace entre Lefèvre et Gagnon-Laparé pour récupérer le ballon et battre le gardien Eric Kronberg.

Kronberg a d’ailleurs été assez occupé en première demie, lui qui a dû capter quelques têtes des Torontois.

Il a toutefois été surpris pour une deuxième fois à la 34e minute. Camara a bloqué un centre de Mo Babouli, mais le ballon s’est retrouvé au coeur de la surface. Osorio en a profité pour inscrire son deuxième du match, pendant que Kronberg s’était compromis vers le deuxième poteau pour jouer le centre.

Drogba a obtenu la plus belle occasion de réduire l’écart avant la pause, mais son coup franc à la 42e minute est passé par-dessus le filet.

Le ciel est tombé sur la tête de l’Impact pendant les arrêts de jeu, quand le capitaine Patrice Bernier a écopé un carton rouge pour une glissade dangereuse contre Daniel Lovitz.

Biello a qualifié le carton rouge d’un «peu sévère». Du côté de Toronto, Greg Vanney a noté qu’il s’agissait d’un jeu dangereux et que Lovitz avait été chanceux de ne pas être blessé.

Devant jouer à 10 en deuxième demie, l’Impact a tenté d’orchestrer quelques attaques au retour de la mi-temps, mais c’est le TFC qui a obtenu les plus belles occasions

Kronberg a fermé la porte face à Benoît Cheyrou avec une belle parade vers sa gauche à la 54e minute. Cependant, Hamilton a profité d’un deux-contre-deux avec Babouli devant Camara et Lefèvre pour ajouter un troisième but à la 60e minute.

La défensive montréalaise a été complètement désorganisée à la 80e minute et Hamilton a ajouté à son tour son deuxième de la soirée.

Mais avant le dernier coup de sifflet, Salazar a profité d’une remise parfaite de Drogba pour donner une mince lueur d’espoir à l’Impact en marquant à la 86e minute. Drogba a ensuite installé un petit doute dans le camp torontois avec un coup franc parfait au début des arrêts de jeu.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!