Les Canucks de Vancouver paieront pour les propos de leur directeur général, Jim Benning.

L’équipe a écopé d’une amende de 50 000 $ US de la part de la Ligue nationale pour maraudage.

Cette amende leur a été imposée en raison des propos de Benning, qui a candidement parlé de l’intérêt de son club à l’endroit du défenseur du Canadien de Montréal P.K. Subban et du capitaine du Lightning de Tampa Bay, Steven Stamkos. Benning a fait ses déclarations jeudi dernier sur les ondes d’une radio de Vancouver, dans le cadre d’une entrevue accordée en marge du repêchage.

Les équipes n’ont pas le droit de parler de la sorte de joueurs sous contrat avec d’autres clubs de la LNH.

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a déclaré aux journalistes après coup que Benning «avait franchi une ligne» en divulgant la teneur de conversations qu’ils avaient eues au sujet de Subban. Bergevin a été forcé d’aborder le sujet jeudi dernier. Il avait alors insisté pour dire qu’il n’avait pas offert Subban aux autres clubs, mais qu’il ne pouvait pas empêcher ceux-ci de s’enquérir de sa disponibilité.

«J’ai parlé avec Jim et j’accepte ses explications à l’effet qu’il ne voulait pas créer de problèmes avec ses déclarations et qu’il répondra différemment aux questions des médias sur ce sujet à l’avenir», a expliqué le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, par communiqué.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!