Graham Hughes/La Presse Canadienne Didier Drogba

Difficile de trouver une prestation plus aboutie que celle de samedi soir pour le duo offensif étoile de l’Impact de Montréal, composé de Didier Drogba et d’Ignacio Piatti, auteurs de quatre des cinq buts contre l’Union de Philadelphie.

«Ce soir, on a perdu contre des stars. Drogba et Piatti étaient inarrêtables», a lâché après le match Jim Curtin, l’entraîneur de l’équipe de Pennsylvanie, écrasée 5 à 1.

Si Drogba était à la conclusion du premier but, c’est le capitaine argentin qui en fut à l’initiative, délivrant une passe de grande classe, sur une talonnade, à son coéquipier Ambroise Oyongo. Le Camerounais a par la suite adressé un centre parfait vers l’Ivoirien, positionné devant la cage.

Une action magnifique qui augurait d’une soirée parfaite pour les 20 000 spectateurs, dans un stade Saputo encore comble. «On est là pour prendre du plaisir, mais on est aussi là pour la foule, et ils sont contents ce soir», a souligné après le match, dans les vestiaires, Didier Drogba, qui a commencé son entrevue en rendant hommage à sa tante, décédée il y a quelques jours. «Je dédie mes buts à ma tante et à ma mère, qui vit un moment très difficile, a-t-il dit. Il y a des choses bien plus importantes dans la vie qu’un match de foot.»

À l’issue de la rencontre, l’attaquant de 38 ans ne voulait pas mettre en avant son tour du chapeau, mais plutôt le travail – n0tamment défensif – de ses coéquipiers en attaque, Michael Salazar et Harry Shipp.

Avant samedi soir, l’Impact ne s’était imposé que deux fois en huit matchs à la maison cette saison, toutes compétitions confondues. «Il fallait que les leaders se lèvent aujourd’hui, a déclaré Patrice Bernier. Il fallait un match référence. On a fait un grand match.»

«Quand on joue comme ça, il n’y a pas beaucoup d’équipes qui peuvent nous battre.» – Patrice Bernier, milieu de terrain de l’Impact de Montréal

«On a enclenché la cinquième vitesse dès le début du match», a poursuivi le Québécois, comparant la rencontre de samedi soir à d’autres matchs de l’Impact cette année, qui se sont terminés par des victoires serrées ou des matchs nuls.

«On a vu un spectacle ce soir, a réagi Mauro Biello en conférence de presse. [Drogba et Piatti] sont deux grands joueurs.»

Mais l’entraîneur montréalais a rapidement voulu souligner la prestation d’ensemble de son équipe, sans vouloir trop s’emporter malgré le gros écart du score final.

Certes. Mais si Drogba a inscrit trois buts, que dire de la prestation de Piatti, apparemment revigoré après un match de suspension: avant-dernière passe magistrale sur le premier but de l’Ivoirien, tir qui mène au deuxième, offrande décisive sur le troisième, marqueur du quatrième… sans oublier les multiples dribbles faisant vaciller les défenseurs adverses. D’aucuns de penser qu’il s’agissait du meilleur match de l’Argentin sous les couleurs de l’Impact.

«C’est une belle victoire collective, à domicile, qui nous montre le chemin pour le futur», s’est projeté Bernier.

L’avenir, c’est le match de dimanche prochain chez le DC United, positionné deux rangs avant la dernière place de l’Association de l’Est. Avec une deuxième victoire de suite, l’Impact pourrait gagner encore une place au classement et devenir le dauphin du New York City FC.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!