Paul Chiasson/THE CANADIAN PRESS Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard était dans un monde à part mercredi soir à Montréal. Elle a survolé 6-2, 6-0 son match contre la Slovaque Dominika Cibulkova.

Confiante au service et agressive en retour, la Québécoise s’est offert une première présence au troisième tour de la Coupe Rogers.

«C’est un peu plus facile à chaque match que je joue ici devant la foule, a confié Bouchard après le match. Il y a deux ans, je n’étais pas prête pour [toute cette attention]. Cette fois-ci, j’étais préparée et je prends ça avec une attitude beaucoup plus relaxe et plus positive.»

La coqueluche du public a profité du faible début de match de Cibulkova pour prendre les devants. Déjà menée 0-40 dans le premier jeu, la Slovaque a fait une double faute qui a donné le bris à Bouchard. «Je regrette encore ce jeu, a avoué la Slovaque après le match. Je l’ai laissée avoir le momentum.»

Cibulkova est passée bien près de revenir rapidement dans la manche. À 1-2, elle s’est offert 2 balles de bris, mais Bouchard s’est sortie du pétrin avec de bonnes attaques. Une énergie qu’elle a conservée dans le reste de la manche, où elle n’a plus été embêtée sur son service. Après un second bris, elle a servi avec aplomb pour remporter le set 6-2.

Le début de la seconde manche a été pratiquement un copier-coller du set précédent. La 10e joueuse au monde a encore offert le premier jeu à Bouchard sur une double faute. Puis, dès le jeu suivant, «Genie» a eu à trimer dur pour gagner son service. D’abord en retard 15-40, elle a sauvé un total de 5 balles de bris avant de prendre les devants 2-0.

Par la suite, les puissantes frappes de la Slovaque n’arrivaient plus à déstabiliser la 42e raquette mondiale. Telle un mur, Bouchard renvoyait toutes les attaques du fond de terrain de sa rivale pour la forcer à l’erreur.

«J’ai décidé avec mon coach d’essayer de gagner le point rapidement sur son service, a expliqué Eugeni Bouchard e après la rencontre. Quand j’ai mis cette pression-là, ça m’a donné plus de chances.»

C’est sous les applaudissements nourris de la foule que la Québécoise s’est envolée vers un gain de 6-0 dans ce deuxième set.

Si mardi soir, Eugenie n’a pas pu se présenter en conférence à cause de problèmes intestinaux, elle ne semblait pas trop affectée sur le terrain. «Ce n’est pas complètement guéri, mais je me sens mieux», a-t-elle dit après le match.

Elle affrontera jeudi soir une autre Slovaque, Kristina Kucova, une joueuse issue des qualifications qui pointe au 112e rang mondial.

Abanda si près du but
La Montréalaise Françoise Abanda est passée bien près de causer une autre surprise mercredi après-midi. La joueuse de 19 ans s’est toutefois inclinée 6-7 (2), 6-7 (3) contre Elina Svitolina, 20e au monde.

«J’ai joué un gros match [mardi], a dit Abanda après sa défaite.  Je n’ai pas eu beaucoup de repos. Mentalement, ça a eu un impact.» Lundi, elle avait récolté sa première victoire à la Coupe Rogers, contre Saisai Zheng.

«J’ai appris que je peux être compétitive contre des joueuses du top-30», s’est tout de même réjoui la Québécoise.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!