La grande finale du football de la NFL qui se jouera diman­che mettra aux prises l’équipe des années 1960 à l’équipe des années 1970, deux franchises qui ont une histoire parmi les plus riches et les plus éclatantes de la NFL.  

Les Packers

Ayant vu le jour en 1919, ils connaissent un certain succès en remportant neuf championnats de la NFL avant l’arrivée du Super Bowl, en 1966. Ils s’imposent dès la venue de cette grande finale en méritant les honneurs des deux premières éditions de façon éloquente. En tout, l’équipe accumule cinq championnats dans les années 1960. Le tout grâce au bras de Bart Starr et au légendaire entraîneur Vince Lombardi, qui réalise ces conquêtes de main de maître. Pendant ses années à la barre des Packers, Lombardi fait figure de précurseur et de rassembleur hors pair, tellement qu’aujourd’hui, le trophée du champion porte son nom.

Les Packers, c’est également Brett Favre, qui mène l’équipe à plusieurs participations en séries dans les années 1990 et 2000, dont deux présences consécutives au Super Bowl et un championnat en 1997. Cette année, l’héritier de Favre, Aaron Rodgers, pourrait devenir le seul quart de la NFL à sortir de l’ombre de son prédécesseur en remportant lui aussi un Super Bowl

Les Steelers
Les Steelers connaissent le succès. Mais leurs premières années dans la ligue sont assez pénibles, merci. De 1933 à 1972, la franchise n’atteint le seuil des séries à deux reprises. Avouons qu’ils ont su se reprendre. Le propriétaire de l’équipe est d’ailleurs le seul à pouvoir se vanter de ne pas avoir assez de doigts dans une main pour porter ses six bagues du Super Bowl, un record.

Le virage commence dans les années 1970, avec notamment la constitution d’une défensive sans pitié appelée familièrement «ri­deau d’acier» et menée entre autres par les imposants «Mean» Joe Green et Jack Lambert, l’homme sans palettes. L’unité cause plusieurs maux de tête aux entraîneurs adverses et un paquet d’autres maux aux rivaux qui osent se présenter sur le terrain. Ajoutons à cela des piliers à l’attaque comme Terry Bradshaw, Lynn Swann, John Stallworth et Franco Harris, et cette escouade du tonnerre connaît une décennie re­marquable avec un total de quatre Super Bowl dans les années 1970.

Ce qui est impressionnant chez les Steelers, c’est la constance. La franchise en est seulement à son troisième entraineur depuis 1969 et tous trois ont remporté le titre. Chuck Noll étant celui qui a orches­tré les conquêtes des années 1970. Pour leur part, Ben Roethlisberger, Hines Ward, Troy Polamalu et de nombreux autres Steelers ont l’expérience du Super Bowl, eux qui sont à la conquête de leur troisième championnat en six ans.

Aussi dans :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!