À Mme Lalonde, dont la lettre sur la faim dans le monde a été publiée dans cette page hier. Nous avons beau cons­truire des puits et donner des céréales aux plus pauvres, ce qu’il leur faut, c’est être capables de le faire eux-mêmes. Or, nous leur coupons l’herbe sous le pied en les exploi-tant via le chocolat, le café, le coton, etc.

La Terre n’est pas conçue pour accueillir sept milliards de goinfres exploiteurs. L’homme est un animal envahissant mais aussi résilient; com­mençons par leur laisser un peu de notre planète, puis nous irons les aider s’ils en ont toujours besoin.    

– Sébastien Lavoie

Aussi dans :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!