MONTRÉAL — Le pont Honoré-Mercier, qui relie le territoire mohawk de Kahnawake sur la rive-sud à l’arrondissement LaSalle sur l’île de Montréal, aura une nouvelle structure en direction de la Rive-Sud pour remplacer l’ancienne qui avait été construite il y a plus de 80 ans.

Le député de Châteauguay et président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, en a fait l’annonce dimanche matin en compagnie du ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley.

Il est encore trop tôt pour estimer le coût du projet, mais le gouvernement estime que celui-ci s’établira au-delà de 300 millions $.

C’est la «partie provinciale» du pont gérée par Québec, qui sera reconstruite. La portion vers l’île de Montréal, gérée par le gouvernement fédéral, est encore en très bon état, a expliqué le ministre Moreau en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

«La plus vieille structure, celle qui va vers la rive-sud, date de 1934 et est rendue à un point où le coût de remise à niveau et d’entretien dépasse ce qui à long terme équivaudrait à un coût de construction», a-t-il précisé.

La nouvelle structure sera bâtie en parallèle au pont actuel, ce qui permettra d’achever les travaux plus rapidement, mais aussi de ne pas trop perturber la circulation — un peu comme c’est le cas avec l’actuel chantier du nouveau pont Champlain.

«Pendant toute la durée des travaux, la structure actuelle demeure sécuritaire et pourra être utilisée pour la circulation. De sorte que les entraves n’auront lieu qu’au moment de raccorder la nouvelle structure à la structure fédérale», a précisé M. Moreau.

Quant à l’échéancier, il n’est pas encore connu, mais M. Moreau rappelle qu’il devra y avoir une étude du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) étant donné que le pont s’élève au-dessus du fleuve Saint-Laurent.

«Les recommandations du BAPE seront prises en considération pour la réalisation du dossier final, du dossier d’affaires, avant qu’il ne soit autorisé», a souligné le ministre.

La nouvelle structure sera dotée de deux voies de circulation et d’une voie multifonctionnelle.

Selon un document du ministère, le projet sera plus durable et moins coûteux qu’une réfection majeure de l’ancienne structure.

«De plus, la durée des travaux de reconstruction dans un nouvel axe est inférieure aux autres options analysées», est-il écrit sur le site du ministère.

La nouvelle structure permettra de profiter de la pleine capacité du pont et d’offrir une plus grande partie de trottoir aux cyclistes et piétons, selon le ministère.

Aussi dans Uncategorized :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!