QUÉBEC — La région de Charlevoix accueillera le prochain sommet du G7 en 2018.

La députée libérale de la circonscription à l’Assemblée nationale, Caroline Simard, a dit jeudi avoir obtenu des «confirmations officieuses» et une autre source a confirmé à La Presse canadienne la tenue de ce forum à La Malbaie.

Le Canada avait déjà été sélectionné en avril pour accueillir ce sommet des sept pays les plus industrialisés, mais le lieu n’avait pas encore été précisé.

Il semblerait que le Manoir Richelieu, à La Malbaie, serait le seul endroit qui pourrait accueillir ce type de forum, selon ce qu’a laissé entendre la députée dans un entretien téléphonique jeudi.

La direction de l’établissement n’a toutefois rien voulu confirmer en après-midi.

Dans une entrevue téléphonique à La Presse canadienne, Mme Simard anticipait déjà les bénéfices à venir pour sa région.

«De tels événements engendrent non seulement des retombées économiques énormes, mais aussi des retombées touristiques: c’est plus de 1000 journalistes qui se déplacent habituellement pour ce genre d’événement, donc cela constituerait une vitrine exceptionnelle pour Charlevoix», a-t-elle plaidé.

Toutefois, ce type de grande rencontre internationale soulève maintenant des enjeux difficiles à solutionner en matière de sécurité, ce qui pourrait d’ailleurs compliquer la vie des citoyens de La Malbaie qui habitent à proximité. Mais la députée de Charlevoix-Côte de Beaupré fait confiance au travail des forces de l’ordre.

«Ce sont des événements qui doivent bénéficier d’une sécurité accrue, a-t-elle reconnu. Et certainement que les organisateurs s’en chargent et s’assurent de la sécurité autant des citoyens que des participants.»

À ce titre, la Sûreté du Québec a pour sa part indiqué qu’elle ne détenait aucune information concernant la tenue du G7 dans Charlevoix l’an prochain. De même, l’Office du tourisme de la région a affirmé ne pas du tout avoir été mis au courant.

Le premier ministre Justin Trudeau devrait en faire l’annonce officielle dans les prochains jours, alors que le G7 de cette année s’ouvre à Taormine, en Sicile, en Italie. Sur place, l’entourage du premier ministre n’a pas voulu confirmer l’information, mais ne l’a pas démentie non plus.

Samedi cependant, une conférence de presse est prévue au Fairmont Manoir Richelieu, avec les ministres fédéraux Jean-Yves Duclos et Diane Lebouthillier.

Rappelons que le G7 est un club très sélect qui comprend les États-Unis, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

Le Canada a déjà accueilli cinq fois le sommet du G7, la première fois à Montebello (Outaouais) en 1981. En 2002, le sommet avait eu lieu à Kananaskis, en Alberta, sous haute surveillance.

Aussi dans Uncategorized :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!