TORONTO — Sebastian Giovinco a marqué son deuxième but du match à la fin des arrêts de jeu et le Toronto FC a remporté le Championnat canadien de soccer 3-2 grâce à une victoire de 2-1 face à l’Impact de Montréal, mardi.

Alors que l’Impact se défendait avec un joueur en moins à la suite de l’expulsion controversée du capitaine Patrice Bernier à la 89e minute, Giovinco a complété une belle montée qui avait débuté en milieu de terrain avec un revirement provoqué par Michael Bradley.

«C’est décevant et je ne sais pas pourquoi j’ai été expulsé. C’est la deuxième fois que cet arbitre m’expulse, mais je ne veux pas mettre l’accent sur ça, a déclaré Bernier. Je suis fier de mes coéquipiers, car nous avons bien fait durant ce match. Il faut garder la tête haute puisque nous avons une autre partie samedi en MLS.»

«Perdre de cette façon, c’est un peu gênant. Le niveau d’arbitrage était très bas, a ajouté l’entraîneur-chef de l’Impact, Mauro Biello. Je dois donner crédit à mes joueurs. Ils ont travaillé fort. Je pense qu’ils ont joué un solide match et ils ont bien géré les choses. Nous avons créé des occasions, nous avons marqué un but. Perdre le match comme ça, c’est décevant.»

Les deux équipes avaient fait match nul 1-1 la semaine dernière à Montréal. Ballou Tabla a donné les devants à l’Impact en première demie lors du match retour, mardi, mais Giovinco a nivelé la marque à la 53e minute avant de trancher pendant la cinquième minute des arrêts de jeu.

«Ça fait mal de concéder un but à la toute fin, a noté le gardien de l’Impact Maxime Crépeau. Giovinco était dans mon angle mort et il m’a eu au premier poteau. Nous devons maintenant passer à autre chose et penser au championnat en MLS.»

C’est la sixième fois de son histoire que le TFC remporte la coupe des Voyageurs.

L’Impact disputera son prochain match samedi, quand il accueillera le D.C. United au stade Saputo.

Le milieu de terrain Ignacio Piatti pourrait rater le rendez-vous, lui qui a quitté le duel contre Toronto à la 78e minute en raison d’un problème à une jambe.

Des décisions qui font tourner le vent

Le Toronto FC a contrôlé le jeu en début de rencontre et a gaspillé plusieurs occasions de prendre les commandes.

Tosaint Ricketts a complètement raté son tir après une belle montée de Giovinco dès la cinquième minute de jeu.

Crépeau a ensuite gardé les siens dans le coup avec deux beaux arrêts lors des 25e et 27e minutes. Le deuxième arrêt a été particulièrement spectaculaire, alors que Ricketts était fin seul dans la surface pour dévier de la tête un centre de Giovinco. Crépeau a toutefois dévié le ballon au dernier moment avec sa main droite.

L’Impact a finalement touché la cible à la 36e minute, lors d’une de ses rares incursions dans le territoire des locaux. Blerim Dzemaili a fait tout le travail, puis Ballou a enrobé le ballon du pied gauche pour atteindre le coin supérieur gauche du filet à partir du haut de la surface de réparation.

Le TFC est revenu du vestiaire sur les chapeaux de roues et Giovinco a finalement nivelé la marque à la 53e minute. Quelques instants après avoir été frustré par Crépeau, Giovinco a accepté une longue remise de Bradley dans la surface montréalaise. Le redoutable Italien est revenu vers sa gauche pour se dégager du défenseur Kyle Fisher et il a finalement battu Crépeau d’un tir bas du côté rapproché.

Les deux équipes sont demeurées prudentes par la suite, sachant que le résultat forcerait la présentation d’une prolongation.

Le ciel est finalement tombé sur la tête de l’Impact à la 89e minute quand l’arbitre David Gantar a décerné un carton rouge à Bernier pour une faute à l’endroit de Marco Delgado. Bernier semblait toutefois avoir mis le pied sur le ballon et non sur la jambe de son rival. Quelques instants plus tôt, Gantar avait gardé son sifflet loin de sa bouche quand Giovinco avait été fauché par Fisher dans la surface montréalaise.

Flairant la bonne affaire, le TFC a augmenté la pression et Giovinco a semé l’hystérie dans la foule à quelques secondes du coup de sifflet menant à la prolongation.

Aussi dans Uncategorized :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!