La plus grosse compétition de slopestyle au Canada aura lieu vendredi et samedi au mont Saint-Sauveur.

En tout, 40 professionnels et 80 amateurs rivaliseront d’audace sur leur planche à neige ce week-end. Le Ride Shakedown, qui aura lieu vendredi et samedi au mont Saint-Sauveur, est la plus grosse compétition de type slopestyle au Canada.

Certains des plus grands planchistes au monde, dont le Québécois Sébastien Toutant, seront présents. Le format de la compétition est plutôt simple. Tous les athlètes doivent exécuter une figure sur un saut (big air) et ensuite, sur la même séquence, doivent s’élancer sur un module de rampe.

«Même les gens qui ne connaissent pas trop la discipline peuvent facilement suivre le déroulement de la compétition», a expliqué un des organisateurs de l’événement, Brendan O’Dowd.

Vendredi, les 80 planchistes amateurs se battront pour une place en demi-finale. Les trois meilleurs auront la chance d’affronter les 40 professionnels et ainsi tenter de remporter les bourses beaucoup plus généreuses que dans le passé.

Les organisateurs remettront en tout 50 000 $, dont 20 000 $ au grand gagnant. Ils attendent environ 25 000 personnes durant le week-end.

Nouveau visage

Maxence Parrot est un nom à retenir pour les amateurs de surf des neiges. Le planchiste de 17 ans, originaire de Bromont, participera au Ride Shakedown ce week-end, la compétition qui l’a vu naître. «Ma troisième place en 2011 m’a beaucoup aidé à me faire connaître», indique-t-il en entrevue.

Maxence a commencé sa vie sur le circuit professionnel en 2011. Après des débuts modestes au Canadian Open à Calgary, il a vite trouvé ses marques. En plus de s’être démarqué au mont Saint-Sauveur l’an dernier, il a remporté le bronze durant la Coupe du monde de Stoneham en février cette année. Maintenant, il rêve aux Jeux. Eh non, pas seulement aux X-Games, mais aussi aux Olympiques, car sa discipline fétiche, le slopestyle, sera en démonstration en Russie, en 2014.

«J’espère me qualifier dans l’équipe. Je pense que j’ai une chance parce que je suis dans le top 10 au Canada.»

Aussi dans :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!