Actualités

District central pourrait séduire de nombreuses entreprises

District central pourrait séduire de nombreuses entreprises
Photo by: Archives /Métro Media

La création d’un nouveau quartier d’affaires appelé District central semble être la voie idéale pour favoriser la renaissance de ce pôle économique important d’Ahuntsic-Cartierville.

«Je suis très contente de voir les acteurs locaux de Chabanel se réunir pour donner une nouvelle impulsion à ce quartier», a indiqué Mélanie Joly, députée fédérale d’Ahuntsic- Cartierville.

La Société de développement commercial District central a présenté le 12 novembre, la nouvelle image de marque de ce quartier appelé à devenir un pôle économique important de Montréal.

District central, dont fait partie le quartier de la mode sur la rue Chabanel, est la troisième SDC en importance à Montréal par le nombre de ses membres. Elle regroupe près de 1800 commerçants et gens d’affaires.

Ils activent sur 14 millions de pieds carrés dans le quadrilatère formé par le boulevard Saint-Laurent, la rue Sauvé et les autoroutes 15 et 40. C’est aussi le quatrième pôle d’emplois de l’île de Montréal.

Mme Joly avait inscrit dans ses objectifs sa volonté de remettre ce quartier sur la carte et en faire une destination d’affaires. «Cela a beaucoup bougé dans le quartier, souligne-t-elle. Ce que nous voyons aujourd’hui c’est le résultat du travail de la communauté d’affaires et des élus de tous les paliers de gouvernement», a-t-elle souligné.

Pour mémoire, Mme Joly avait mis sur pied en 2016 un comité consultatif pour la relance du secteur Chabanel.  Elle misait sur la création d’une chaire de recherche sur les textiles intelligents.  Le comité devait travailler aussi sur le positionnement de Chabanel dans le domaine de mode.  «Il y a un savoir-faire montréalais et canadien dans le domaine de la mode et il faut savoir miser dessus», a-t-elle confié.

Elle a mentionné au passage que le gouvernement fédéral a soutenu des entreprises installées dans ce secteur.

Je continue à rencontrer des chefs d’entreprises partout au Canada pour les encourager à ouvrir des bureaux ou des représentations sur Chabanel. Mélanie Joly, députée fédérale d’Ahuntsic- Cartierville.

Mme Joly a rappelé aussi que le gouvernement fédéral a travaillé pour aboutir un Accord États-Unis, Mexique, Canada (AEUMC) qui soutient les exportateurs canadiens et protège les droits des créateurs dont beaucoup travaillent à Chabanel.
«Nous sommes très fiers d’avoir préservé l’exception culturelle qui protège notre culture et la richesse de notre identité», a-t-elle souligné.

Le quartier Chabanel, ancien fief canadien de l’industrie textile, a été durement touché par le déclin de l’industrie manufacturière au cours des trente dernières années. Malgré cela, le quartier est demeuré une référence dans l’industrie de la mode et il regroupe des dizaines d’entreprises associées au secteur.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *