Actualités

Entente hors cour pour VillaNova

Entente hors cour pour VillaNova
Photo: TC media/Marilyne Demers

Un nouveau protocole entre Lachine et le promoteur du projet immobilier VillaNova a été adopté lors du conseil d’arrondissement, lundi. Une entente hors cour a été conclue, après que l’arrondissement ait décidé de porter en appel l’injonction accordée à Développement Lachine-Est, en janvier.

La totalité des coûts du projet, dont la décontamination des sols et l’installation des infrastructures, sera assumée par le promoteur. L’ensemble des terrains de l’ancienne usine Jenkins doit être nettoyé vers la fin août.

Le site, situé aux abords des rues Victoria et George V, contient des métaux lourds selon un rapport de la firme Sanexen Services environnementaux émis à la fin novembre.

L’arrondissement procédera à la signature officielle de l’entente lorsque le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec émettra un certificat d’autorisation.

«Après la signature du protocole, le promoteur aura 120 jours pour commencer les travaux d’infrastructures. Aucun permis de construction ne sera émis tant et aussi longtemps que celles-ci ne seront complétées et approuvées», a indiqué le maire Claude Dauphin.

«Les discussions progressent», s’est contenté de dire Louis Aucoin, le porte-parole de Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), le liquidateur des actifs de Catania à qui appartenait le projet.

Le nouveau protocole d’entente doit être entériné par la Cour supérieur en milieu de semaine.