Actualités

Une mairesse comme célébrante de mariage

Une mairesse comme célébrante de mariage
Photo: TC Media/Isabelle BergeronBilan de l'année 2017 avec la nouvelle mairesse de Lachine Maja Vananovic.

Les futurs mariés pourront dorénavant se dire oui devant leurs proches, sous la bénédiction de la mairesse de Lachine.

Quatre événements figurent déjà à l’agenda de Maja Vodanovic. «Des citoyens m’ont approchée pour que je sois célébrante à leur mariage, indique-t-elle. Je suis très heureuse de pouvoir célébrer des mariages, puisque même si mon rôle est d’exécuter un acte légal, c’est aussi un geste spirituel. Il y a une immense beauté dans l’union de deux personnes.»

Le conseil d’arrondissement a formulé une demande au Directeur de l’état civil afin de permettre à la mairesse d’agir à titre de «célébrante compétente» pour célébrer des mariages ou des unions civiles sur le territoire de la Ville de Montréal.

À Lachine, les couples peuvent prononcer leurs vœux à la mairie d’arrondissement, soit au bureau de la mairesse. Il est aussi possible, moyennant des frais, de louer la salle du conseil.

En plus des greffiers des palais de justice et des notaires, les personnes désignées par le ministère de la Justice du Québec bénéficient de ce privilège. Les amis et les membres de la famille, mais aussi les maires, les membres des conseils municipaux ou d’arrondissements ainsi que les fonctionnaires municipaux peuvent célébrer des mariages.

L’ex-maire de Lachine, Claude Dauphin, agissait également comme célébrant.

En chiffres

  • Les mariages religieux sont établis à 42%. Ils sont en baisse depuis l’entrée en vigueur, en 2002, d’une loi habilitant de nouveaux célébrants pour les mariages civils.
  • Avec une diminution au cours des dernières années, ce sont 15% des mariages qui ont été officialisés par un greffier au palais de justice.
  • Les mariages célébrés par une personne désignée sont en hausse. Ils représentent plus d’un mariage sur quatre, soit 28 %.
  • Les mariages contractés devant un notaire sont aussi plus populaires qu’auparavant, se chiffrant à 15%.

(Source: Institut de la statistique du Québec)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *