Actualités

Transformer une ancienne voiture de métro de Montréal pour le bien-être étudiant

Transformer une ancienne voiture de métro de Montréal pour le bien-être étudiant
Photo: Gracieuseté – Polytechnique Montréal

Dès l’été 2019, les étudiants de Polytechnique Montréal compteront sur un nouveau lieu pour faire le vide et discuter d’enjeux touchant le bien-être et la santé mentale. Cet espace prendra naissance dans une ancienne voiture de métro de Montréal, de type MR-63, qui sera installée dans l’atrium du pavillon Lassonde. Le comité Station Polytechnique, derrière le projet, vient de recevoir un coup de pouce financier de 300 000 $ de l’entreprise Alstom pour procéder à la transformation du wagon. Érika Lajeunesse, l’une des responsables du comité et étudiante en génie chimique, souhaite en faire un pôle de rassemblement.

L’Express d’Outremont/Mont-Royal (EO/VMR): En quoi consiste votre projet?

Érika Lajeunesse (E. L.): Le wagon sera tout le temps disponible en libre accès. Les gens vont donc pouvoir aller lire, se reposer et discuter. Mais il va aussi accueillir des activités en lien avec le bien-être étudiant et la sensibilisation à la santé mentale. Ça peut être autant des cafés-discussions, des soirées jeux de société, des ateliers sur la santé financière, des spectacles d’humour, de la musicothérapie et de la zoothérapie. Il y a un comité étudiant qui va veiller à la programmation des activités.

EO/VMR: Pourquoi intégrer un volet de sensibilisation à la santé mentale. Est-ce une problématique présente à Polytechnique?

E. L.: Les études démontrent que ce sont les jeunes entre 15 et 24 ans qui sont les plus susceptibles aux problématiques de santé mentale. Puis, on les retrouve surtout auprès des garçons. Cette statistique est extrêmement représentative de la population de Polytechnique qui est majoritairement composée de garçons dans cette tranche d’âge. Ces dernières années, le Service aux étudiants de Polytechnique et les deux associations étudiantes ont aussi mené plusieurs consultations pour connaître les préoccupations des étudiants. Le stress lié aux études, la banalisation de la souffrance, la méconnaissance des services offerts et le manque d’espaces pour échanger sur d’autres sujets que les études sont des enjeux qui sont clairement ressortis.

EO/VMR: Quel impact souhaitez-vous créer avec cette initiative?

E. L.: Le wagon va être placé dans l’atrium au troisième étage dans le vide, mais au niveau du corridor. L’atrium est un espace qui est très utilisé en soirée pour des événements, mais malheureusement peu en journée. On veut donc créer de la vie, un pôle rassembleur pour les étudiants et un mouvement autour des initiatives en santé mentale.

EO/VMR: Quelles sont les prochaines étapes pour la réalisation du projet?

E. L.: On a reçu la voiture de métro le 2 mai et elle est maintenant dans notre entrepôt. Les prochaines étapes sont les plans et devis. On veut ensuite lui refaire une beauté. Nous avons des étudiants de la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal qui travaillent en collaboration avec une firme d’architecture pour l’aménagement intérieur. On veut un aménagement multidisciplinaire et modulable. On a une cabine conductrice et les bancs que l’on souhaite conserver. On veut réutiliser au maximum pour leur donner une deuxième vie au goût du jour.

EO/VMR: Quel sera le principal défi dans la transformation du wagon?

E. L.: Ce sera le respect du patrimoine, de ne pas dénaturer le wagon et conserver une certaine signification aux objets. On veut que ça nous rappelle le wagon du métro de Montréal. On ne touchera pas du tout à l’extérieur de la voiture, on veut garder l’emblème patrimonial.

Fiche technique du MR-63

Longueur : 17 mètres

Largeur: 2,5 mètres

Hauteur: 3 mètres

Poids: 13 tonnes

Fenêtres: 22

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *