Actualités

Première en francophonie: Guy-Drummond jumelée à une prestigieuse école américaine

Première en francophonie: Guy-Drummond jumelée à une prestigieuse école américaine
Photo: Isabelle Bergeron/TC MediaLa ministre Hélène David annonce un investissement pour les école d'Outremont dont l'école Guy Drummond.

L’école primaire Guy-Drummond à Outremont entreprend un partenariat avec la prestigieuse Lillian Weber School of the Arts (PS84) à New York.  Elle sera la première dans le monde francophone à être jumelée à un établissement scolaire américain dans le cadre du programme «Parrainer une école» de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Le jumelage des deux écoles mènera à la réalisation d’activités éducatives conjointes afin de renforcer les liens sur les plans linguistiques et culturels entre les élèves et les enseignants. Des ateliers et discussions seront organisés à distance par Internet. Des voyages d’échange pédagogiques et éducatifs pourraient également être réalisés.

«Les 650 élèves de l’école Guy-Drummond pourront profiter et apprendre de la richesse, de la vie et de la culture new-yorkaise, soutient la ministre de l’Enseignement supérieur et députée d’Outremont, Hélène David. Nous aurons maintenant des centaines de petits ambassadeurs du Québec à New York  pour faire briller notre histoire, notre culture et notre langue.»

Parrainer une école
Depuis juin 2015, la Délégation générale du Québec à New York parraine l’école PS84, un établissement de 1500 élèves très performant aux tests standardisés de l’État, et offrant un programme bilingue dans le Upper East Side.

Plusieurs activités y ont été réalisées, telles que des ateliers d’écriture hip-hop en français donnés par un artiste d’ici, ainsi que des formations pédagogiques sur l’enseignement de la grammaire française.

«Nous sommes très fiers et on remercie l’équipe de Guy-Drummond de saisir cette opportunité, se réjouit le délégué général du Québec à New York, Jean-Claude Lauzon.  Maintenant, les auteurs québécois côtoieront les Hugo et les Baudelaire dans les bibliothèques scolaires aux États-Unis.»

Selon la directrice de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, Diane Lamarche-Venne, ce projet est dans l’ADN de la CSMB. «Nos élèves proviennent de 160 pays et parlent environ 150 langues maternelles différentes. Allons partager notre ouverture et notre « vivre ensemble » au-delà de nos frontières.»

Le projet «Parrainer une école» a été lancé en mars 2015 par l’OIF et l’association «Éducation en français à New York». Il vise à promouvoir le multilinguisme dans les écoles publiques à New York et ailleurs.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *