Actualités

Des photos ravivent l’ire de citoyens envers Sanimax

Des photos ravivent l’ire de citoyens envers Sanimax
Photo by: FacebookDes internautes ont vivement réagi à la publication de ces photos sur Facebook en février 2018.

Des citoyens de Rivière-des-Prairies sont révoltés après que des camions ont été pris en photo en train de transporter, de façon bien visible, ce qui ressemble à des sous-produits d’animaux.

Les photos publiées du 2 au 10 février dernier sur Facebook ont notamment été qualifiées de «dégueulasses», «dégoûtantes» et «barbares».

Elles semblent montrer des camions circulant à différents endroits de Rivière-des-Prairies, avec des sous-produits d’animaux en train de pendre à l’extérieur.

Depuis des années, des Prairivois font la guerre à l’entreprise d’équarrissage Sanimax en raison de ce genre de transport à découvert, d’émissions d’odeurs nauséabondes et de déversements.

La Ville de Montréal a d’ailleurs déposé une poursuite contre l’entreprise en octobre dernier. Celle-ci ne tient pas à commenter la procédure judiciaire.


À ce sujet:


Sanimax reconnaît que certaines photos semblent montrer des camions d’un sous-traitant. L’entreprise juge la situation «totalement inacceptable» et assure avoir pris des actions solides.

«L’image de notre entreprise et le respect de nos citoyens sont hyper importants, alors quand on voit des choses comme celles-là, on prend action rapidement», clame le directeur général, Éric Caputo.

Selon M. Caputo, le président de l’entreprise sous-traitante a été signifié d’une lettre, tandis que ses chauffeurs de camion ont tous signé un engagement écrit à comprendre et respecter le protocole.

«Par mesure préventive, on l’a refait avec nos chauffeurs, qui sont d’ailleurs formés chaque année», ajoute M. Caputo.

Interrogé lors de la publication de la première photo, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles a déclaré que ses avocats se chargeront de déterminer s’il y avait infraction. La preuve devra être présentée devant le tribunal s’il y a lieu, a-t-il ajouté.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *