Actualités

Une centaine de chefs d’accusation pèsent contre un Prairivois

Une centaine de chefs d’accusation pèsent contre un Prairivois
Photo: Collaboration spécialeMike Di Battista est toujours recherché.

Les agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont ajouté , le 4 février, 27 chefs d’accusation à la longue liste qui pèse déjà contre un Prairivois considéré comme un agent clé de la mafia italienne lié au trafic de cocaïne. Le groupe mêlait la drogue à de la poudre d’asphalte pour l’importer au pays.

Davide Barberio fait face à une centaine de chefs d’accusation. L’homme de 35 ans était déjà détenu à la prison de Rivière-des-Prairies.

Comme plusieurs de ses coaccusés dans la perquisition de la semaine dernière, il avait été déjà été arrêté en juin 2014. Ce premier volet de l’enquête Clemenza, amorcée en 2010, ciblait les cellules de Giuseppe De Vito et des frères Bastone.

Les dernières accusations pour gangstérisme et trafic de drogue se sont ajoutées à la suite d’une opération de l’Unité mixte d’enquête sur le crime organisé (UMECO) de la GRC qui visait la cellule Silvano.

Celle-ci a permis d’arrêter 15 des 17 accusés. Cinq ont été arrêtés dans la grande région de Montréal le matin du 4 février, d’autres sont déjà incarcérés ou se sont rendus par eux-mêmes, selon le sergent Luc Thibault de la GRC.

Steven Fracas, un autre individu déjà détenu à la prison de Rivière-des-Prairies, a également été accusé dans cette dernière affaire. L’homme de 31 ans fait face à six chefs d’accusation pour complot.

Méthode d’importation sophistiquée
L’une des saisies de cocaïne de la semaine dernière a permis de découvrir que le réseau utilisait une méthode inusitée pour introduire la drogue au Canada.

La cocaïne était incorporée à de la poudre d’asphalte afin d’être dissimulée. Ce processus hautement sophistiqué nécessitait une manipulation moléculaire de la substance pour la récupérer.

L’un des accusés est considéré comme le chimiste du groupe. Celui-ci serait responsable d’extraire la cocaïne de la substance légitime.

Les suspects
Deux personnes impliquées dans cette affaire sont toujours en cavale. Il s’agit de Mike Di Battista, 39 ans, et Mathieu Bouchard, 37 ans. Outre Barberio et Fracas, les suspects suivants ont aussi été arrêtés lors de l’opération:

  • Giuseppe Arcoraci, 49 ans, de LaSalle
  • Antonio Bastone, 52 ans, de Saint-Jean-de-Mantha
  • Roberto Bastone, 42 ans, de Laval
  • Jocelyne Daoust, 58 ans, de Blainville
  • Alain Duhamel, 58 ans, de Blainville
  • Sébastien Flocari, 37 ans, de Longueuil
  • Mona Hrtschan, 50 ans, d’Ontario
  • Pasquale Silvano, 53 ans, de Laval-des-Rapides,
  • Patrizio Silvano, 50 ans, de Laval-des-Rapides
  • Luigi Simeone, 44 ans, de Montréal-Nord
  • Jenica Teleu, 56 ans, de Laval-des-Rapides.
  • Artur Klodkowski, 38 ans, de Bordeaux-Cartierville
  • Stéphan Parent, 47ans, de Laval
Mike Di Battista est toujours recherché.
Mike Di Battista est toujours recherché.
Mathieu Bouchard est recherché
Mathieu Bouchard est recherché

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *