Actualités

Feu vert pour le centre de compostage dans l’arrondissement

Feu vert pour le centre de compostage dans l’arrondissement

Des élus de l’est de Montréal se réjouissent que l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) recommande la création d’un centre de compostage à Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Dans son rapport rendu public lundi, l’organisme demande toutefois à la Ville de bonifier son projet afin «d’offrir des avantages tangibles et directs à la population locale, permettant au principe d’équité territoriale de céder le pas à celui du développement local durable».

«Ce centre de compostage permettra de créer un pôle de compétitivité lié à la chimie verte et aux technologies propres dans le secteur industriel de l’arrondissement. Il s’agit d’un projet porteur pour notre milieu de vie», a souligné Chantal Rouleau, mairesse de l’arrondissement.

D’iniquité à opportunité
Malgré le potentiel qu’y voit l’administration Coderre, l’implantation de cette installation à proximité des futurs centres de biométhanisation et de prétraitement des déchets de Montréal-Est ne fait toutefois pas l’unanimité.

Rappelons que ce projet devait initialement être situé au Complexe environnemental Saint-Michel. Ce site a toutefois été abandonné au profit de celui de Rivière-des-Prairies. Le maire Denis Coderre en avait fait un enjeu électoral.

À terme, 60% des infrastructures de gestion des déchets de la métropole seront donc situés dans un territoire habité par seulement 6% des Montréalais.

D’entrée de jeu, l’Office fait d’ailleurs état de ce déséquilibre dans son rapport de 70 pages. Elle recommande donc la mise en place d’un comité de suivi formé de citoyens et d’organismes, d’un programme de surveillance environnementale, d’une stratégie de développement d’un pôle environnemental ainsi qu’un meilleur accompagnement des entreprises situées à proximité.

«Avant même le dépôt du rapport, notre administration avait déjà prévu mettre en place la plupart des mesures proposées», a déclaré Réal Ménard, élu responsable du développement durable au comité exécutif.