Actualités

Il manque de bacs de recyclage dans Rosemont

Il manque de bacs de recyclage dans Rosemont
Photo: Emmanuel DelacourUne centaine de bacs sont attendus par les citoyens de Rosemont – La Petite-Patrie.

Une pénurie de bacs de recyclage grand format, utilisés par les édifices de plusieurs logements et par les commerces, frappe Rosemont – La Petite-Patrie.

S’il reste encore de ces contenants de 67 litres disponibles au Bureau Accès Montréal de l’Arrondissement, plusieurs résidents se sont aperçus dans les dernières semaines que ceux de 360 litres ne sont plus en stock.

«En ce qui concerne les gros bacs de 360 litres, la Ville est actuellement en production. La Ville est simplement à court de bacs de 360 litres. Elle en a commandé d’autres qui sont en production», indique Marie-Claude Perreault, chargée de communications pour Rosemont – La Petite-Patrie.

Ainsi, 80 résidents se sont inscrits sur une liste d’attente pour les bacs grand format, incluant Sonia Tremblay, résidente du Vieux-Rosemont.

«Le camion de recyclage a récemment fendu les deux bacs de recyclage que nous utilisons dans notre immeuble. Quand j’ai appelé à l’Arrondissement pour qu’on les remplace, on m’a dit qu’il n’y avait plus de programme de remplacement. Puis, à la suite d’un autre appel, on m’a dit qu’il fallait s’inscrire sur une liste d’attente», raconte Mme Tremblay.

Si l’administration assure que le programme de remplacement des bacs de recyclage est toujours en place, celle-ci reconnaît qu’elle est en attente d’une prochaine livraison d’une centaine de bacs d’ici «fin février ou au début mars».

C’est la Ville centre qui fournit les bacs, tandis que l’Arrondissement offre un service de livraison pour le format de 360 litres. Selon la ville-centre, cette récente pénurie est le résultat d’une forte demande l’année dernière.

«En 2018, plus de 10 000 bacs ont été fournis aux citoyens montréalais, par l’entremise des arrondissements. Ceci s’explique d’abord par une hausse de la demande de bacs, toutes tailles confondues, pour les immeubles construits au cours des dernières années dans certains quartiers de la Ville», souligne Camille Bégin, relationniste à la Ville de Montréal.

Cette dernière explique augmentation par le renouvellement des stocks de bacs roulants datant des années 2000 et qui arrivent à la fin de leur durée de vie utile.

«En novembre 2018, nous avons donné un contrat [IPL inc.] pour la réparation de bacs et nous avons développé des indicateurs de suivis pour mieux estimer et anticiper les besoins dans les années à venir, poursuite Mme Bégin. La prochaine livraison de bacs se fera vers le mois de mars 2019. Neuf arrondissements ont commandé un total de 2171 bacs de 360 L.»