Actualités

La nouvelle vie des frênes

La nouvelle vie des frênes
Photo by: Photo collaboration spéciale

Une cinquantaine de bancs et de bacs à fleurs bordent désormais la rue Masson et le boulevard Saint-Laurent, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie. Ils ont été fabriqués avec le bois des frênes coupés, car contaminés par l’agrile.

«Je suis très fier de ce projet durable et novateur qui permet de valoriser le bois des centaines de frênes abattus sur notre territoire chaque année », a expliqué le maire, François Croteau.

En plus de valoriser le bois d’environ 200 frênes, ce projet crée de l’emploi pour un organisme de réinsertion socioprofessionnelle qui contribue à réduire l’empreinte écologique de l’arrondissement.

D’autres utilisations sont prévues, notamment l’utilisation des copeaux de bois pour du compostage, de culture de champignons ou encore de décoration dans les carrés d’arbre.

Le surplus de bois sera également utilisé pour la réparation de bancs d’estrade, de tables à pique-nique et de bandes de patinoires.

frêne nouvelle vie mobilier urbain rosemont

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *