Actualités

Les véhicules en libre-service en voie de s’implanter à Saint-Laurent

Les véhicules en libre-service en voie de s’implanter à Saint-Laurent
Photo: Gracieuseté/Communauto

Après plusieurs années d’attente, le service d’autopartage en libre-service Auto-Mobile de Communauto pourrait enfin s’implanter dans Saint-Laurent. L’arrondissement a adopté une recommandation pour permettre à ces véhicules de stationner dans deux quartiers.

Le Vieux Saint-Laurent, entre le boulevard Marcel-Laurin et l’avenue Sainte-Croix, au sud du boulevard de la Côte-Vertu est historiquement une zone de stationnement sur rue réservée aux résidents (SRRR), comme le secteur de la gare Montpellier, entre O’Brien et Muir, au sud de la rue Tassé.

L’administration laurentienne demande au comité exécutif de la Ville de Montréal de modifier son règlement sur le stationnement des véhicules en libre-service afin de permettre les permis de stationnement universels dans ces deux secteurs.

Le territoire dispose déjà de quelques stations Communauto, mais la location sans réservation Auto-Mobile n’y est pas encore offerte. Le service existe déjà dans une partie de la ville, d’Hochelaga-Maisonneuve à Notre-Dame-de-Grâce en passant par Ahuntsic-Cartierville.

«Nous souhaitons atteindre nos objectifs fixés dans notre Plan local de déplacements adopté en 2017, souligne le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa. Ces vignettes encourageront nos résidents à utiliser ce mode de transport collectif ayant un faible impact sur l’environnement.»

Cet automne
L’entreprise d’autopartage Communauto, implantée à Montréal depuis 23 ans, prévoit de développer Auto-Mobile d’abord dans les quartiers les plus denses de Saint-Laurent avant de l’élargir.

«Nous avions ce projet pour cet automne, mais la décision ne nous laisse pas beaucoup de temps», explique le vice-président développement stratégique de Communauto, Marco Viviani.

Implanter le service en fin d’automne est difficile, donc l’entreprise envisage au plus tard le printemps prochain.

«Les véhicules sont utilisés cinq à six fois par jour en moyenne, mais ce n’est pas toujours le cas au début, complète-t-il. Avec le déneigement, cela peut compliquer la gestion.»

M. Viviani est confiant que la demande sera au rendez-vous à Saint-Laurent, où Communauto compte déjà des abonnés au service de location avec réservation.

«Nous avons l’ambition d’essayer d’être un peu partout, nous sommes aussi un service aux citoyens», précise-t-il.

Étendre la zone Auto-Mobile à Saint-Laurent impliquera peut-être d’agrandir celle d’Ahuntsic-Cartierville pour proposer une couverture continue. Du côté de la Ville de Mont-Royal, voisine du Vieux Saint-Laurent, les règlements qui interdisent de stationner pendant la nuit sur la rue ne permettent pas au service de s’implanter.

Auto-Mobile offre de louer un véhicule directement dans la rue et de le stationner à la fin de son trajet n’importe où dans la zone où la réglementation le permet.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *