Actualités

Amélie-Laura Jasmin, un plongeon à la fois

Amélie-Laura Jasmin, un plongeon à la fois
Photo: Gracieuseté/Geneviève Lalonde


Une Laurentienne de 14 ans est montée sur la troisième marche du podium lors d’une compétition internationale organisée par son club de plongeon, CAMO, au début du mois. Un plongeon à la fois, Amélie-Laura Jasmin estime que c’est ainsi qu’elle obtient de bons résultats.

L’adolescente s’est classée derrière l’Anglaise Andrea Spendolini Sirieix et l’Américaine Chloe Bishop lors de la finale à la tour de 10 m de l’International CAMO Invitation, qui se tenait au Complexe sportif Claude-Robillard.

«Je préfère le tremplin, mais, une fois en finale, j’ai tout donné», se souvient la jeune athlète, qui est en sports-études au Collège de Montréal.

Les plongeurs exécutent en quelques secondes plusieurs vrilles et rotations dans différentes positions, et ce, à partir d’un tremplin de 1 m, de 3 m ou de plates-formes de 5, 7,5 ou 10 m.

Dès 2015, Amélie-Laura s’était démarquée aux Jeux du Québec, terminant sur le podium à plusieurs épreuves. Au provincial, elle décroche l’or, qui lui permet de se qualifier au niveau national. Elle a participé à trois Championnats canadiens où, l’an dernier, elle a terminé cinquième.

«J’espère être dans le top 3 aux prochains, idéalement dans les deux premières, afin de me qualifier pour les Championnats panaméricains», précise celle qui sera dans l’équipe du Québec.

Découverte
Amélie-Laura Jasmin a découvert le plongeon alors qu’elle était en 3e année et qu’une amie l’a invitée à essayer.

«J’aime être dans l’eau, faire des pirouettes, même si c’est exigeant physiquement», confie-t-elle.

Selon elle, le plongeon ressemble à la gymnastique, mais en atterrissant dans l’eau. La peur de faire un nouveau plongeon peut être le principal défi à ce sport.

«Il faut se lancer, au pire, tu fais un flap», conclut-elle.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *