Actualités

La pharmaceutique Green Cross s’établit dans le Technoparc

La pharmaceutique Green Cross s’établit dans le Technoparc
Photo: François Lemieux/TC MediaGreen Cross, société coréenne spécialisée en biopharmaceutique, construira une usine de fractionnement de plasma sanguin à Saint-Laurent

Le 1er juin, la firme coréenne de biopharmaceutique Green Cross entamera la construction d’une usine de fractionnement de plasma sanguin dans le Technoparc de Saint-Laurent. Le centre, qui nécessitera un investissement évalué à plus de 275 M$, lui servira également de siège social canadien.

L’usine devrait commencer sa production commerciale en 2019. La filiale Green Cross Biotherapeutics y fabriquera de l’immunoglobuline intraveineuse (IGIV), un moyen de traiter les maladies infectieuses et immunitaires, et de l’albumine, utilisée afin d’augmenter le volume sanguin et traiter les brûlures.

La commissaire industrielle chez Développement économique Saint-Laurent (DESTL), Lydia Cappelli, se réjouit de l’arrivée de la multinationale coréenne sur le territoire laurentien.

«C’est une compagnie très prestigieuse. On a perdu pas mal d’entreprises pharmaceutiques par le passé, mais on est en train de renverser la tendance en accueillant cette entreprise coréenne», explique Mme Cappelli.
Ce sont des emplois bien rémunérés à haute valeur ajoutée, selon elle.

«Les compagnies coréennes sont connues pour avoir de bonnes pratiques de développement, tant au niveau du soin des employés que de l’accessibilité, alors on est très heureux de les accueillir», a-t-elle mentionné à TC Media hier, précisant que l’entreprise y emploiera un maximum de 200 employés.

La multinationale profitera du programme PRAM-Industrie qui lui vaudra un congé fiscal de cinq ans sur les augmentations de taxe foncière, jusqu’à concurrence de 1M$.

«La demande a été acceptée, mais les montants n’ont pas encore été déterminés», a dit Mme Cappelli.
Le maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, n’a pas voulu commenter la nouvelle.

Le maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, est très content de pouvoir compter Green Cross Biotherapeutics parmi les milliers d’entreprises qui ont élu domicile dans l’arrondissement.

«On est très contents de cette annonce. On a travaillé fort et étroitement avec le gouvernement du Québec mais avec d’autres partenaires aussi comme Héma-Québec», a-t-il mentionné à TC Media.

Héma-Québec
Importante firme de biopharmaceutique à l’échelle mondiale, Green Cross a signé un accord en avril dernier avec Héma-Québec pour l’alimenter en immunoglobuline intraveineuse (IGIV) dès que la production commencera à la nouvelle usine. La firme fournira Héma-Québec en IGIV pour une période de cinq ans, avec trois années ou plus d’options de renouvellement.

À terme, le centre deviendra le seul fournisseur en IGIV à avoir une usine de production en sol canadien. Selon le directeur des relations publiques d’Héma-Québec, Laurent Paul Ménard, il y a là un enjeu stratégique à ne pas négliger alors que la plupart des usines de production d’IGIV sont en sol américain.

«C’est considéré comme un élément de réduction des risques potentiels sur le plan de l’approvisionnement. Par exemple, si les États-Unis déclaraient que le plasma est une ressource stratégique et fermait ses frontières, on pourrait avoir un problème d’approvisionnement. Donc d’avoir un fournisseur en sol canadien, ça va apporter un élément de sécurité supplémentaire», a-t-il mentionné.

Basée à Yongin, Corée du Sud, Green Cross se spécialise dans le développement et la fabrication de dérivés plasmatiques, vaccins préventifs, des protéines recombinantes et d’anticorps thérapeutiques.