Actualités

Nouveau resto-bar branché où sortir à Saint-Léonard

Nouveau resto-bar branché où sortir à Saint-Léonard
Photo: Isabelle Bergeron/TC Media

Oubliez le Mile-End et le Sud-Ouest, un nouveau resto-bar tendance ouvre ses portes dans votre cour, en plein cœur de Saint-Léonard. Ambiance chaleureuse, bières de micro-brasserie et décor lounge à la touche rétro, Léo’s Taproom promet de détoner dans le quartier.

Le Trix du boulevard des Grandes-Prairies s’est complètement métamorphosé au cours des derniers mois pour devenir le genre d’endroit en vogue, typique des quartiers centraux de la métropole, que l’on fréquente entre amis ou en tête-à-tête. Pour se donner du style, le propriétaire de l’établissement a engagé A5 Management, une entreprise qui gère des institutions dans le milieu de la restauration et des clubs et qui se cache notamment derrière le Fitzroy et l’Apt 200. Celle-ci a travaillé avec Amlyne Philips, jeune designer de renom qui a notamment créé le look de plusieurs adresses en vue, dont le Kampaï Garden, le Kozu et le Jatoba, pour développer un nouveau concept unique pour le resto-bar de Saint-Léonard.

«Nous voulions créer du nouveau pour Saint-Léonard. Amlyne n’aurait pas embarqué si je lui avais demandé de reproduire un de ces concepts dans le quartier. Nous voulions quelque chose qu’on ne retrouverait pas ailleurs», fait valoir Kevin Latrem, gestionnaire de A5 Management.

Même si le resto-bar est installé dans le quartier industriel de Saint-Léonard, pas d’inquiétude pour le succès de l’établissement.

Kevin Latrem, le gestionnaire derrière le nouveau Léo’s Taproom.

«Il y a peu d’endroits où sortir à Saint-Léonard. Pour retrouver un lieu qui regroupe le divertissement, la bonne nourriture et l’ambiance qu’on propose, il faut sortir de l’arrondissement. Nous voulons que les citoyens pensent à Léo’s avant de sortir au centre-ville», souligne M. Latrem, avouant que ce sera tout de même un défi de changer les habitudes des Léonardois.

Outre le décor, le Léo’s veut se distinguer par son menu. On peut déguster une soixantaine de bières, des cocktails variés ainsi qu’un menu passant du spaghetti gratiné au tartare, sans oublier les nachos, les burgers et les ailes de poulet.

«Nous avons même trois bières dont nous avons conçues les recettes pour le Léo’s. C’est une blonde, une American pale ale (APA) et une Session India pale ale (Session IPA). C’est la compagnie de bière Brisset qui la brasse», indique M. Latrem.

En rodage depuis le mois de février, l’établissement ouvrira officiellement ses portes le 2 mars. Pour l’instant, la section bar est ouverte de 8h à 3h, toute la semaine, et la cuisine de 17h à 22h, du mardi au dimanche. Une situation qui pourrait changer avec le temps.

«Je veux que les gens aient le réflexe de venir n’importe quand. Que ce soit pour dîner, pour prendre une bière à la fin du travail, pour un cinq à sept, pour une fête d’amis ou pour une date, le Léo’s offre beaucoup d’options», mentionne M. Latrem, qui est ouvert à ouvrir pour le midi, s’il y a une demande.

Pourquoi Léo’s Taproom?
Le nouveau nom de l’établissement s’est inspiré de l’arrondissement où il est situé, mais également de l’ambiance que l’on retrouve dans le sous-sol d’un oncle amateur de bières.

«Nous avons tous dans nos familles, un oncle qui a le sous-sol le plus cool du coin. C’est ce qu’on veut que les gens aient en tête en venant ici. Ils viennent chez Léo», dit Kevin Latrem.