Actualités

Un «bogue informatique» révèle les intentions d’une aspirante candidate

Un «bogue informatique» révèle les intentions d’une aspirante candidate
Photo: Capture d'écran

Une aspirante candidate à l’investiture libérale dans la circonscription de Saint-Léonard-Saint-Michel a été révélée par erreur en raison d’une bévue informatique.

Pina Frangella, qui avoue son intérêt pour la course à la succession de Nicola Di Iorio, a fait  construire un site Internet afin de susciter des appuis dans la communauté. Il devait demeurer hors ligne jusqu’à ce que ce que la candidature soit officielle. Or, la page Web rédigée en Anglais seulement s’est soudainement retrouvée accessible. Une simple recherche Google permet d’ailleurs de voir la page, toujours en ligne au moment de la publication de cet article.

« C’était un [bogue] de système. Ce n’est pas officiel. La chose m’intéresse, mais je suis en période de réflexion », explique Mme Frangella.

Di Iorio avait annoncé en avril qu’il allait bientôt quitter la vie politique. Hassan Guillet, qui ne nie pas son intention de se présenter dans la même circonscription, a récemment indiqué vouloir attendre le départ définitif de M. Di Iorio avant de parler ouvertement de sa candidature.

Mme Frangella, de son côté, affirme qu’elle aurait eu la même discrétion si ce n’était du fait que son site de campagne ait été rendu accessible par inadvertance.

Pina Frangella est actuellement directrice de la circonscription de Saint-Laurent, où Emmanuella Lambropoulos est députée.

Cette dernière ne voit pas de conflit d’intérêt tant que Mme Frangella n’use pas de « ses heures de travail ou de son budget de la Chambre des communes [pour travailler sur sa candidature]. Elle a le droit d’avoir d’autres aspirations ».

Mme Frangella confirme qu’elle quitterait son poste actuel advenant une investiture.

L’aspirante candidate a choisi Saint-Léonard-Saint-Michel parce qu’elle y a grandi. Elle a travaillé pendant presque 14 ans au bureau de la circonscription alors que Massimo Pacetti y était le député.

« Je crois très bien comprendre la communauté et les enjeux auxquels les résidents font face », souligne-t-elle.

Pina Frangella a également été l’adjointe spéciale de l’ancien ministre Stéphane Dion.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *