Actualités

Coupe Gadbois: une promotion et un déménagement

Coupe Gadbois: une promotion et un déménagement
Photo: Photo: TC Media - Archives

La Coupe Gadbois prend du galon. L’événement vient d’être sélectionné pour faire partie d’un nouveau circuit de compétition permettant aux athlètes de se qualifier pour les championnats canadiens. La bonne nouvelle a toutefois des conséquences. Présenté depuis 25 ans dans le Sud-Ouest, le tournoi devra déménager pour sa prochaine édition.

Judo Québec a rapidement porté son choix sur la Coupe Gadbois. «Elle fait partie des cinq tournois privés les mieux organisés au Québec», estime Jean-François Marceau, directeur général de Judo Québec. Par «tournoi privé», on entend une compétition organisée de manière autonome par le club hôte, sans l’appui de la fédération de judo.

Le tournoi, qui est présenté depuis 1991 au complexe récréatif Gadbois, dans Saint-Henri, aura lieu en janvier au Centre Pierre-Charbonneau situé près du Stade olympique.

«Ce n’était pas notre choix de sortir du centre Gadbois, souligne Claude Bédard, directeur technique de Judo-Monde, le club qui organise la Coupe Gadbois. Mais le gymnase double devient trop petit pour la tenue d’un événement de cette taille. Ça prend au minimum quatre surface de combat.» Au complexe Gadbois, le club dispose de seulement trois surfaces.

L’objectif du club et de l’arrondissement est de rapatrier la coupe le plus rapidement possible dans le Sud-Ouest.

«On souhaite ramener la compétition pour 2018. Nous avons beaucoup de scénarios à étudier», indique Louise Richard, chef de Division des sports, des loisirs et du développement social de l’arrondissement.

Remodelage
«Nous avons remodelé le circuit de compétition provincial pour la saison 2016. Cinq tournois ont été ciblés», explique Jean-François Marceau.

En plus de la Coupe Gadbois, le circuit comprendra la Coupe de Montréal, la Coupe Daniel Hardy (Québec), la Coupe Louis Page (Saguenay) et le Tournoi Espoir (Deux-Montagnes).

Ces compétitions s’ajoutent à l’Omnium du Québec et au Championnat provincial pour la sélection des judokas qui visent une participation aux championnats canadiens.

«Je pense que cette refonte va faire avancer la cause du judo. C’est très stimulant», lance Claude Bédard. À son avis, cela pourrait entraîner une augmentation du nombre d’athlètes.

Pour Jean-François Marceau, la création du circuit avait notamment pour objectif de clarifier le calendrier pour les athlètes qui visent une place aux nationaux. «Le judoka n’a plus à se poser de questions sur les compétitions auxquelles il doit participer pour accumuler des points. Il peut cibler les tournois au début de l’année», précise-t-il.

La Coupe Gadbois attire chaque année plus de 400 judokas.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *