Actualités
16:23 26 janvier 2015

Griffintown : la maison Keegan intégrée au projet Le Brickfields

Griffintown : la maison Keegan intégrée au projet Le Brickfields
Photo: André Desroches / TC Media

Considérée comme la plus ancienne du quartier Griffintown, la maison Keegan située sur la rue de la Montagne connaîtra une nouvelle vie. Elle sera intégrée au projet immobilier que le promoteur Maître Carré prévoit développer à l’angle des rues de la Montagne et Wellington.

Construite entre 1825 et 1835, la petite maison anglo-normande sera transformée en hall d’entrée pour les unités résidentielles du projet Le Brickfields.

Maître Carré mettra en valeur la maison située au 175, de la Montagne, dont la charpente est encore en assez bonne condition.

«Il y avait une volonté de la conserver», rappelle la conseillère municipale et présidente du comité consultatif d’urbanisme de l’arrondissement du Sud-Ouest, Anne-Marie Sigouin.

L’arrondissement avait accordé au promoteur un permis de démolition pour les bâtiments voisins sur de la Montagne à condition qu’il reconstruire les façades selon les caractéristiques d’origine et qu’il restaure et mette en valeur la maison Keegan.

Pour Maître Carré, il n’a jamais été question de la démolir. «Cela n’a jamais été notre intention, au contraire», explique le président de l’entreprise, Hugo Girard-Beauchamp. «Dès les premiers instants, votre volonté était de l’intégrer.»

«C’est un témoin de cette époque», souligne le maire de l’arrondissement, Benoit Dorais.

«On veut créer un dialogue entre le passé et le futur», confie M. Girard-Beauchamp.

«Ils ont relevé le défi», se réjouit Anne-Marie Sigouin.

Déménagement
Fait inusité: la maison sera déplacée durant les travaux de construction de la tour de 14 étages. Elle sera déménagée temporairement une centaine de mètres plus loin pour ensuite être intégrée au projet.

«C’est un gros défi», ne cache pas Hugo Girard-Beauchamp. Construire autour était impensable. «Le risque est trop important pour la laisser sur place», note le président.

En raison de la présence de fils électriques, «la déplacer est un défi en soi. On n’a jamais vu ça à Montréal», dit-il. Le déménagement est prévu au printemps.

Pour les bâtiments voisins qui seront démolis, il y aura donc «une reconstruction dans la même esthétique» que l’ensemble qui existait dans les années 1850, mentionne-t-elle. On ramènera du coup la ligne de la rue de la Montagne.

Accessibilité
«Il y a un plan de commémoration qui vient avec ça», indique Benoit Dorais.

On ignore pour le moment quelle forme exacte cela prendra. Il pourrait y avoir à l’extérieur un «panneau explicatif» relatant l’histoire de la maison, avance Anne-Marie Sigouin.

Lieu de résidence d’Andrew Keegan, professeur à l’Académie St-Patrick à Pointe-St-Charles, la maison a été construite sur la rue Murray. Elle a été déménagée sur de la Montagne en 1865. Elle était située dans ce que l’on appelait à l’époque le quartier Brickfields en raison de la présence d’une fabrique de briques dans ce secteur. D’où le nom du projet mixte de Maître Carré. L’édifice projeté comprendra 45 unités résidentielles ainsi que des espaces commerciaux et des bureaux.