Actualités

Plus de 100 000$ d’amende pour des travaux en retard

Plus de 100 000$ d’amende pour des travaux en retard
Photo: Archives TC Media

Les travaux de mise aux normes de l’aréna Saint-Charles, qui devaient être complétés il y a quatre mois, ne sont toujours pas terminés. Cosoltec, l’entreprise ayant obtenu le contrat, s’expose à une pénalité qui pourrait dépasser 100 000$.

«Le 28 mai, l’arrondissement aurait dû prendre possession de l’aréna», indique Marie Otis, chef de cabinet du maire de l’arrondissement, Benoit Dorais. Les pénalités prévues au contrat pour le non-respect de l’échéancier sont appliquées depuis cette date. Elles «s’élèvent à plus de 100 000$», mentionne Mme Otis.

Les travaux de 7,3 M$ supervisés par la ville-centre ont commencé en juillet 2014. Ils s’inscrivent dans le cadre du Programme de soutien à la mise aux normes des arénas municipaux de la Ville de Montréal. Les travaux ont nécessité la fermeture complète du centre Saint-Charles situé de la rue Hibernia, lequel abrite aussi une piscine. Les activités de sports et de loisirs ont été relogées dans d’autres installations.

Selon l’arrondissement, le retard de quatre mois n’est pas dû à de mauvaises surprises rencontrées en cours de travaux comme cela peut arriver sur un chantier. «Il n’y a pas de problème technique, signale Marie Otis. C’est un problème d’exécution de la part de l’entrepreneur.»

Contacté par TC Media, l’entreprise Cosoltec n’a pas souhaité commenter.

Travaux à la piscine
Le délai entraîne aussi des retards dans les travaux que l’arrondissement doit effectuer à la piscine, des travaux qui ne seront pas réalisés par le même entrepreneur. Impossible d’aller de l’avant tant que ceux de l’aréna ne seront pas complétés. «Le 7 avril, l’arrondissement devait avoir accès à l’espace piscine. L’entrepreneur devait avoir terminé cette partie des travaux», note Marie Otis.

L’arrondissement n’est pas en mesure de dire à quel moment le centre Saint-Charles rouvrira. L’entrepreneur doit encore effectuer des tests sur l’ensemble des systèmes pour s’assurer de leur bon fonctionnement, dont celui de la réfrigération de la glace. L’administration du maire Dorais ignore combien de temps vont durer ces tests.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *