Actualités

Multiplier les points de vue

Multiplier les points de vue
Photo by: Gracieuseté – Parti Vert du Québec

Alex Tyrrell est le chef du Parti Vert du Québec depuis 2013 et sera candidat cette année dans Verdun pour les élections provinciales. Son investiture a eu lieu mercredi au Parc J.-Albert-Gariépy pour une campagne qui durera jusqu’au 1e octobre.

«On est bien plus qu’une couleur, insiste le candidat. On a des politiques sur l’ensemble des enjeux. On est un parti écosocialiste de gauche qui défend l’environnement, mais aussi le système de santé publique, l’accès à l’éducation.»

Le trentenaire, qui a obtenu l’an passé un baccalauréat en sciences environnementales à l’Université Concordia, soutient faire partie d’un mouvement jeunesse. Cette année, la moitié des candidats ont moins de 30 ans et ils ont en plus la particularité d’être composés à plus de 60% de femmes.

Environnement
M. Tyrrell affirme que la présence du parti aux élections provinciales est d’autant plus importante qu’elle apporterait de la diversité dans les discours. Il trouve que les trois partis politiques présents à l’Assemblée nationale partagent le même point de vue sur le plan social, environnemental et économique.

«On voudrait vraiment réduire à zéro la consommation de pétrole d’ici 2050 pour respecter les engagements de l’Accord de Paris et pour cela, il faut se mettre tout de suite au travail, note-t-il. On voit malheureusement que le Québec adopte beaucoup d’objectifs, mais ne les suit pas.»

Le candidat porte un regard critique sur le travail de la ministre de l’Environnement, Isabelle Melançon, qui est aussi l’actuelle députée provinciale de Verdun.

«Son bilan comme ministre est quasiment catastrophique. Ils ont autorisé la fracturation hydraulique, ils ont posé des gestes pour expulser des manifestants anti-pétrole en Gaspésie et ils continuent de donner environ 300 millions de dollars en provenance des contribuables à l’industrie pétrolière», souligne-t-il.

Verdun
Originaire de Notre-Dame-de-Grâce, Alex Tyrell a choisi l’arrondissement qui, selon ses dires, serait le plus propice à apporter la victoire au parti.

«Dans le cas de Verdun, on a vu que les libéraux sont quand même affaiblis, rapporte-t-il. Mme Melançon avait gagné qu’avec 35% des votes lors de l’élection partielle et le Parti Vert était pas loin de 5%, donc pour nous, c’est parmi nos meilleurs comtés.»

Le candidat ajoute que sa famille a vécu à Verdun pendant plusieurs années, ce qui lui a permis de se faire des contacts. Il se rendra aussi sur place pour proposer ses idées aux résidents.

«On parle de grands projets en agriculture urbaine et liés aux transports en commun pour le rendre plus abordable. Les tarifs de la STM sont extrêmement élevés et on craint que peut-être avec le Réseau express métropolitain, ça va être encore plus cher pour les usagers. On veut vraiment prendre un virage de société pour réduire les émissions, donc on doit améliorer les services en les rendant plus abordables et plus fréquents», précise-t-il.

Selon M. Tyrell, les Verdunois et Insulaires devraient être capables de délaisser leurs véhicules, de par leur proximité avec le centre-ville, à condition de favoriser les transports actifs.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *