Actualités

Promouvoir les initiatives vertes

Promouvoir les initiatives vertes
Photo: Gracieuseté


Emmanuelle Falaise s’est inspirée du documentaire Demain et du livre Demain, le Québec pour créer une nouvelle page Facebook consacrée à Verdun. Le groupe public qui s’appelle d’ailleurs Demain Verdun vise à mettre de l’avant des initiatives concrètes et positives, reliées à des sujets comme l’environnement, le jardinage et les ruelles vertes.

C’est en 2016 que Mme Falaise s’est rendu au cinéma Beaubien pour voir le documentaire de Cyril Dion et de Mélanie Laurent qui apportent des idées pour faire face aux crises écologiques, économiques et sociales que traversent nos pays.

«Une révélation venait de se faire dans ma tête, assure-t-elle. C’est bien plus attirant de se faire dire ce qui marche ailleurs, montrer des solutions, que de se faire constamment culpabiliser de ne pas avoir de bonnes pratiques environnementales.»

C’est finalement le mois passé que la graine qui avait été plantée dans sa tête s’est mise à germer lors de la conférence tenue par l’un des auteurs de livre, Diego Medina Creimer, à la Librairie de Verdun.

«Je pense avoir entendu quelqu’un dire que ce serait bien que ça se fasse à Verdun. J’ai ensuite pensé que si une personne est capable de démarrer une entreprise en faisant pousser des champignons dans son sous-sol, tel que mentionné dans le livre, je peux bien essayer de créer un groupe Facebook qui donne une vitrine aux initiatives positives des gens de l’arrondissement», soutient Mme Falaise.

Son premier objectif avec le groupe est de documenter ce qui existe déjà pour augmenter le réseautage et connaître les besoins. Par la suite, l’idée est de développer un sentiment de fierté basé sur des valeurs communes de solidarité et de promotion de l’environnement. Et à terme, l’ambition est de mener des projets de plus grande envergure.

Évolution
Son initiative personnelle a rapidement été encouragée par d’autres internautes. Par exemple, l’un d’entre eux l’a aidé à créer un logo qui se retrouve sur la photo de couverture et à démarrer la page du réseau social.

«J’ai vu un enthousiasme très rapide et j’ai aussi eu des commentaires d’amis au téléphone qui m’ont dit que c’était vraiment le fun, mais certains sont frileux à l’idée de publier eux-mêmes», reconnaît la femme de 38 ans.

Depuis la création du groupe, elle s’est rendue sur le terrain pour participer à différents projets où sa démarche était déjà connue par plusieurs. Elle a contribué par exemple à l’initiative citoyenne l’Escouade Verte de Verdun pour faire de la plantation dans les saillies de trottoir, ou encore la création près du fleuve d’une oasis pour les monarques en collaboration avec la Maison de l’environnement.

À terme, Emmanuelle Falaise espère que l’information partagée sur Demain Verdun permettra de rassembler plus de personnes aux différentes initiatives des organismes communautaires. Elle pense tout doucement à déléguer les tâches administratives pour intégrer un projet qui l’amène à avoir directement les mains dans la terre.

Mme Falaise assure ne pas avoir la main verte et vivre dans un condominium qui l’a limite à faire pousser des fines herbes. Elle espère que son engagement montrera à d’autres que si elle peut le faire alors eux aussi.

Ambitions
«Je pense qu’il y a une urgence à agir, considère l’archiviste médicale. En ce moment, je trouve que c’est beaucoup limité à la sphère privée, à part des groupes écologiques très connus. J’aimerais amener les gens à sortir de leur zone de confort et de le faire de façon agréable, à travers des activités agréables.»

Le groupe Facebook aborde différents principes comme revoir sa façon de se nourrir, réussir la transition énergétique, repenser l’économie, questionner la démocratie et le système d’éducation. Pour le moment, plus de 500 personnes se sont inscrites.

Pour plus d’infos.