Actualités

Des avancées avant les changements à Verdun

Des avancées avant les changements à Verdun
Photo: Gracieuseté

L’année 2018 a été marquée par le début d’importants chantiers à Verdun, qui devraient aboutir dans les prochains mois. Dans son bilan, le maire Jean-François Parenteau évoque de nombreux projets mis en place grâce à la collaboration entre élus de différentes allégeances.

«Sur mes cinq ans [au pouvoir], ça a été une des plus belles, souligne M. Parenteau. On a l’expérience, on a des équipes qui nous connaissent et le point fort est toute l’harmonie interne entre les élus avec une partisanerie qui est complètement mise de côté.»

Son choix de devenir indépendant au début de son deuxième mandat a été pour lui un élément clé pour favoriser la collaboration des autres élus municipaux.
Parmi ses bons coups, il souligne le modèle commercial verdunois, notamment auprès de Tourisme Montréal.

«On est vraiment à part avec un taux de vacances qui est le plus bas à Montréal. On le voit par l’attractivité de la rue Wellington et la réponse citoyenne des gens qui s’y rendent, pas uniquement pour consommer, mais aussi pour se promener. On a redéfini, version 21e siècle, l’artère commerciale», soutient M. Parenteau.

Il souhaite répéter la formule à L’Île-des-Sœurs et que d’autres arrondissements s’en inspirent.

Par ailleurs, la Société de développement commerciale (SDC) a reçu le mandat de trouver un commissaire au développement pour janvier. En plus de poursuivre la lancée de la rue Wellington, son défi sera de trouver de la mixité pour inciter l’achat local sur les rues de Verdun et de l’Église ainsi qu’à L’Île-des-Sœurs.

L’exemple de magasins de meubles ou de vêtements a été donné par le maire.

Île-des-Sœurs
Le maire Parenteau veut concentrer ses efforts en 2019 à L’Île-des-Sœurs, notamment avec la rénovation du centre-ville. Il considère que ce sera le prochain quartier à redéfinir avec la fin des travaux au nouveau pont Samuel-de-Champlain et l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM).

Il continuera aussi de porter son projet de pont local dans l’axe de la rue Galt jusqu’à la fin de son mandat.

Le litige avec le golf risque de prendre beaucoup de place l’an prochain. «C’est clair que ça va aller devant les tribunaux et, pour protéger les intérêts des citoyens, je ne veux pas le faire sur la place publique, soutient Jean-François Parenteau. Mon objectif est de ramener l’exploitant au mandat qui lui a été donné, donc d’avoir un golf public pour les résidents, en premier lieu ceux de Verdun et de L’Île-des-Sœurs.»

Culture
La rénovation de l’Auditorium devrait être complété l’an prochain. La nouvelle plage devrait aussi ouvrir au printemps.

«On arrive à la fin de nos projets et on est en train d’attacher un paquet de choses connexes, annonce M. Parenteau. On travaille sur des partenariats pour proposer de l’événementiel à l’Auditorium.»

Un Plan de développement culturel 2019-2023 a été lancé au début décembre avec le quartier Wellington. Il prendra la forme d’un triangle entre le Quai 5160, l’Auditorium et l’Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Le maire soutient que le projet Éthel, le réaménagement du stationnement à étages annoncé cet été, sera mis de l’avant en 2019.

Logements sociaux
La nouvelle année apportera aussi des changements en termes de stratégie pour les terrains du boulevard Gaétan-Laberge. M. Parenteau considère qu’il pourrait obtenir un demi-million sur les 75 M$ octroyés par Québec à la Ville de Montréal pour décontaminer les sols.

Le travail devrait être réalisé hors site puisqu’il s’agit de vidanges. Or, l’étude réalisée cette année estime que 21 M$ seraient nécessaires pour pouvoir utiliser l’espace.

Les projets en discussion seraient viables, mais devraient être réalisés sur du plus long terme. Il est notamment question de construire 75 unités de logements sociaux pour pallier le manque de construction cette année.

«On va s’assurer d’avoir des plus petits gestes, mais qui vont être payants immédiatement. On est très limité dans notre potentiel d’acquérir du terrain, mais l’année 2019 va marquer le pas et on va convertir des espaces de stationnement pour du logement social», assure-t-il.

L’élu explique que plusieurs terrains seront proposés à des groupes de ressources techniques, comme Bâtir son quartier, pour obtenir des suggestions.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *