Actualités

Représenter au mieux les jeunes de Verdun

Représenter au mieux les jeunes de Verdun
Photo: Gracieuseté

Quelque cinq membres supplémentaires rejoignent les dix autres de l’équipe du Conseil jeunesse de Verdun (CJV) pour un mandat de deux ans. Si l’année qui vient de se terminer a permis de concrétiser les actions du groupe, 2019 donnera lieu à de nouvelles méthodes de travail.

«On a déjà des membres qui habitent à L’Île-des-Sœurs, mais d’en avoir un de plus, c’est vraiment chouette, souligne la vice-présidente, Lara Holstein. On va travailler plus, dans le futur, la relation entre les jeunes de Verdun terre ferme et l’île.»

En ce qui concerne les membres anglophones, c’est souvent le conseiller d’arrondissement Sterling Downey qui les réfère puisqu’il est très impliqué dans la communauté. De manière générale, pour recruter, le CJV assure une grande présence sur les réseaux sociaux avec des publications sur sa propre page et des partages sur chacune des pages des membres.

Le fait que d’autres conseils jeunesse voient le jour à Montréal permet aussi d’élargir les contacts avec des recommandations venant de partout dans la métropole.

Rétrospective
Pour la troisième édition, le CJV a organisé des ateliers dédiés à la participation citoyenne auprès des élèves de secondaire 5 à l’école secondaire Monseigneur-Richard, mais avec un contenu plus adapté.

«On les fait beaucoup plus participer. Comme on a des membres qui sont directement concernés, ils nous conseillent sur les manières de les rejoindre et sur ce qui pourrait les intéresser pour être en phase avec leur réalité», insiste la vice-présidente.

Elle donne l’exemple du conseil d’arrondissement pour lequel il convient mieux de parler de son intérêt plutôt que de son déroulement, ou encore de faire la distinction entre les différents paliers gouvernementaux.

Dans un second temps, les jeunes participent à un débat en classe, organisé par le professeur Mathieu Laurin. Cette année, la question a été de savoir si l’accès à la plage devrait être limité en soirée pour des raisons de sécurité et si l’arrondissement devrait interdire la consommation de cannabis dans la rue. Les objectifs sont entre autres de développer un esprit critique et de construire un argumentaire pour convaincre un auditoire.

Parmi les autres moments forts de 2018, le CJV a organisé son premier événement, seul, avec l’inauguration du pôle jeunesse, situé entre Monseigneur-Richard et l’Auditorium de Verdun, en juillet. Un avis avait été rédigé afin de dédier cet espace à la jeunesse, en créant notamment une piste d’athlétisme.

Enfin, le travail en interne serait construit de sorte d’employer de meilleures méthodes de communication entre l’exécutif et les divers comités ainsi qu’entre les membres pour favoriser les initiatives.

Avenir
En ce qui concerne cette nouvelle année, les avis sur les politiques jeunesses locales devraient être plus courts et répartis sur douze mois.

«Lors de la première assemblée, le sujet sera discuté, explique Mme Holstein. La seconde [assemblée générale] permettra de savoir comment on va compiler les résultats. Par exemple, est-ce que l’on parle juste de nos expériences vécues en tant que membres du CJV ou est-ce qu’on va demander des avis dans des écoles ou des organismes. Lors de la troisième, on va plus se concentrer sur un plan de bataille.»

D’ailleurs, un avis de dix pages environ devrait être finalisé d’ici février concernant la participation des jeunes à la politique municipale. Il mettra en avant neuf objectifs qui conduisent à des recommandations concrètes à destination de l’arrondissement.

Par ailleurs, des élections sont également attendues en février pour pourvoir les postes de président et vice-président.

Les nouveaux membres ont dit…
«Je souhaite m’occuper des dossiers sur l’éducation à la citoyenneté et à la politique municipale. De plus, je souhaite présenter l’unicité de Verdun aux jeunes citoyen.ne.s en promouvant ses différents évènements et activités communautaires.» — Robert Hu, 18 ans, Verdun

«So I can aid in the effort of making Verdun a better place and familiarize myself more with politics.» — Grayson Tessier, 18 ans, Verdun

«I would like to make a difference in my community that I can be proud of. I would like to handle matters involving creating more green spaces in Verdun.» — Ciaran Williams, 12 ans, Verdun

«Je voudrais rejoindre le Conseil jeunesse de Verdun pour en apprendre plus sur la politique municipale. Je voudrais travailler sur des dossiers qui permettent à la communauté de grandir.» — Dario Derakhshanian, 18 ans, L’Île-des-Sœurs

«Je suis née à Verdun, j’y travaille et, surtout, j’adore ce quartier. J’aime l’arrondissement pour son esprit tissé serré et pour ses valeurs d’entraide et de communauté. J’aime que nous ayons de la culture, des commerces à proximité, des événements rassembleurs, etc. C’est surtout pour cette communauté que je veux m’investir et faire partie du Conseil jeunesse de Verdun, ce qui me permettrait d’atteindre satisfaction.» — Claire Merida-Groulx, 24 ans, Verdun

Pour plus d’infos.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *