Actualités

Enquête sur une série de graffitis rue Wellington

Enquête sur une série de graffitis rue Wellington
Photo: TC Media/Collaboration spéciale

La police enquête toujours sur une vague d’actes de vandalisme sur la rue Wellington, à Verdun, au début du mois de janvier. Les façades de dizaines de commerces ont servi de canevas pour les «tags» d’un graffiteur.

À l’aide de peinture, le vandale s’est attaqué aux murs d’établissements commerciaux, rapportent les policiers du Poste de quartier 16 (PDQ) qui sont toujours à la recherche du suspect.

Puisque les produits nettoyants sont inefficaces par temps froid, les graffitis, qui se sont multipliés rue Wellington, particulièrement entre l’Avenue Desmarchais et la rue de l’Église, sont toujours visibles.

«Ils ont fait des premiers graffitis sur mon mur, et ils sont ensuite revenus pour les compléter», raconte Luc Gendron de la Fromagerie Copette, et président de la SDC Promenade-Wellington. Il dit avoir l’impression qu’ils sont plusieurs à s’adonner à ce type d’activités, profitant d’un redoux pour dessiner en sachant que le froid ne permet pas d’effacer. «Heureusement que Verdun fait le nettoyage», soupire-t-il.

À la librairie de Verdun, le sujet est préoccupant. «On a tenté de régler le problème de graffitis en installant des affiches sur les quelques surfaces accessibles aux graffiteurs», explique Lionel Lévêque, libraire, ajoutant que la mesure préventive fonctionne.
L’arrondissement de Verdun nettoie à ses frais les graffitis en puisant dans son budget de dépenses.

Prévention
«Un graffiti non autorisé par le propriétaire de l’immeuble ou de la structure peut conduire son auteur à être puni au même titre qu’un acte de vandalisme ou un méfait», explique-t-on au PDQ 16. S’il est mineur, ses parents pourraient être poursuivis au civil pour dédommagement.

Selon le SPVM, plusieurs facteurs peuvent éloigner les graffiteurs, comme l’apparence soignée d’une façade et l’absence de murs lisses de grandes surfaces aux couleurs claires. Les commerçants auraient également intérêt à garder sous clé, les canettes de peinture en aérosol.

Appelez Info-Crime, au 514 393-1133, afin de transmettre toutes informations relatives à ces délits. Si vous êtes témoin d’un graffiteur en action, n’hésitez pas à composer le 911. Si vous êtes victime de graffitis sur votre propriété, faites le 514 280-2222 pour rapporter l’incident.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *