Actualités
10:02 2 mai 2018

Un drapeau nazi suscite la controverse dans Parc-Extension

Un drapeau nazi suscite la controverse dans Parc-Extension
Photo: Gracieuseté

L’affichage d’un drapeau nazi sur le toit d’un immeuble à condos, au coin des rues Hutchison et Jean-Talon, a semé l’inquiétude, mardi soir.

Une photo publiée sur Facebook est à l’origine du débat entourant ce drapeau.

«Nous sommes un quartier d’immigrants et de travailleurs, nous ne pouvons pas tolérer cette démonstration aussi loin de nos valeurs», affirmait l’auteur de la publication, faisant référence à la manifestation que se déroulait dans le secteur dans le cadre de la journée internationale des Travailleurs.

Les commentaires qui s’en sont suivis ont été nombreux. Offusqués, les citoyens dénonçaient un manque de jugement du responsable.

«C’est vraiment inacceptable, d’autant plus qu’il y a un rassemblement de juifs hassidiques prévu à quelques pâtés de maison de là cette semaine», a fait remarquer une résidente du secteur.

Geste dénoncé
Mary Deros, conseillère du district Parc-Extension, a vivement dénoncé l’acte en question.

«Ça fait longtemps qu’on travaille pour le vivre ensemble, mentionne-t-elle. Il y a 115 communautés au total dans le quartier. Il n’y a pas de place pour la haine.»

Giuliana Fumagalli, la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension est allée dans le même sens, dénonçant la présence du drapeau aux autorités policières dès qu’elle a été mise au courant.

«On veut que toutes les communautés culturelles se sentent en sécurité, se sentent respectées, souligne-t-elle. Ce qui est arrivé, il faut le dénoncer. Le fascisme n’a pas sa place dans notre arrondissement, ni dans cette ville. On dénonce donc publiquement ces gestes.»

Michèle St-Onge, commandante du poste de quartier 31, a laissé entendre que la police avait été mise au courant et que «des attentions spéciales seront portées».

Légal?
Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, il n’y a aucune loi ou règlement qui empêche la possession d’un tel drapeau, mais si sa présence est jumelée à certains comportements ou certains commentaires, cela pourrait mener à des accusations.

Toutefois, le fait de posséder un drapeau à lui seul ne constitue aucune infraction à la loi.