Actualités

Un chantier cet été sur le viaduc Van Horne/Rosemont

Un chantier cet été sur le viaduc Van Horne/Rosemont
Photo: Archives.L'appel d'offres prévoit des travaux à partir du 1er juin 2019.

Le viaduc Van Horne/Rosemont s’offrira une cure de jouvence cet été, puisque des travaux prévus par la Ville permettront de rénover la structure construite en 1972.

Selon un appel d’offres émis par l’administration montréalaise, les ouvriers s’affaireront à y réparer et reconstruire des éléments en béton, à entretenir le système d’éclairage et à paver la chaussée.

Le document soumet un échéancier préliminaire projetant le début du chantier au 1er juin 2019, pour une durée totale de 532 jours, incluant les jours fériés, les vacances de la construction et la pause hivernale. La réfection serait donc achevée à la mi-novembre 2020.

Un maintien de la circulation pendant tout ce temps est toutefois prévu dans les exigences transmises par la Ville de Montréal aux entrepreneurs en construction.

«Lors des travaux, la circulation routière et les déplacements des piétons seront maintenus. La Ville de Montréal mettra en place des aménagements temporaires et sécuritaires afin de maintenir la fluidité et la mobilité des usagers de la route dans ce secteur. Durant la période hivernale, aucune fermeture de voies et de trottoirs n’est prévue», confirme Audrey Gauthier, relationniste à la Ville de Montréal.

La rénovation du viaduc permettrait de rallonger sa durée de vie d’une dizaine d’années. Le contrat n’ayant pas encore été accordé, on ne connaît pas le coût des travaux.

Dans une précédente entrevue avec le Journal de Rosemont – La Petite-Patrie, l’élu responsable des infrastructures de l’administration Plante, Sylvain Ouellet, indiquait vouloir conserver la structure pendant une décennie, plutôt que de la démolir au complet pour la remplacer.

En effet, l’équipe de l’ex-maire Denis Coderre désirait lancer un concours de design pour créer un tout nouveau viaduc dont l’ouverture aurait eu lieu en 2021 ou 2022. Ce projet aurait coûté entre 90 M$ et 110 M$, selon les estimations de la précédente administration.

Cependant, M. Ouellette propose de profiter des dix prochaines années pour tenir des consultations publiques à propos du viaduc et sur le quartier dans lequel il se trouve.

Ce coin de La Petite-Patrie, communément connu sous le nom de secteur Bellechasse, subira bientôt d’importantes transformations avec la venue d’un nouveau garage de la Société de transport de Montréal en 2022. Un projet de logements sociaux à proximité permettrait de construire près de 800 unités d’habitation, selon le Comité logement local.