Actualités

Éclosions dans les RPA de Montréal

Le ministre de la Santé, Christian Dubé Photo: Josie Desmarais - Métro

Des débuts d’éclosions de COVID-19 sont observés dans les résidences privées pour aînés (RPA) de la région de Montréal. C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Santé Christian Dubé en mêlée de presse, mardi.

«Je demanderais aux gens de ces résidences-là […] de continuer à porter le masque, parce que c’est important, c’est très important qu’on continue d’avoir des mesures sanitaires», a-t-il indiqué.

Selon un état de la situation dressé lundi, 32 cas actifs ont été recensés au Manoir Gouin, une RPA située dans Cartierville. Environ 30% des résidents seraient touchés par le virus.

Les services de garde pourraient également faire l’objet de nouvelles éclosions, craint le ministre, puisque les enfants «n’y sont pas vaccinés».

«Il nous reste du temps, il nous reste des vaccins, alors, s’il vous plaît, pour ceux qui ne sont pas vaccinés, allez vous faire vacciner. C’est très important, on le voit, ceux qui malheureusement vont aux soins intensifs ces temps-ci, ce sont des personnes qui sont non adéquatement vaccinées», explique M. Dubé.

Plan attendu

C’est jeudi que le gouvernement dévoilera son plan tant attendu pour pallier la pénurie d’infirmières dans le réseau. Plus de 4300 d’entres elles manqueraient à l’appel, avait dévoilé le premier ministre François Legault.

Un «nouveau modèle de gestion» inspiré de la campagne de vaccination et de la gestion de la deuxième vague de COVID-19 sera mis sur pieds, a indiqué M. Dubé. Une fois déployée, cette façon de faire devrait favoriser le maintien des effectifs en place et l’embauche de nouveau personnel, assure-t-on.

«Ça fait des employés heureux, qui ont le goût de travailler dans le réseau de la santé et, en plus, ça rend les patients très heureux parce qu’ils sont dans un environnement où ils étaient même surpris de voir que le réseau de la santé pouvait offrir ce type de service à la clientèle», s’est enthousiasmé le ministre.

Québec souhaite aussi accélérer la mise en place de l’entente avec la Fédération interprofessionnelle du Québec (FIQ). La rémunération des infirmières sera notamment augmentée.

«Une réorganisation du travail est déjà prévue, une augmentation importante du nombre de postes à temps plein, un plan pour éliminer le temps supplémentaire obligatoire, un plan pour, éventuellement, ne plus faire affaire avec des agences de placement privées», a dit le premier ministre François Legault en conférence de presse, mardi.

À la mi-octobre, Québec pourrait essuyer le départ de 20 000 employés, puisque la vaccination deviendra obligatoire pour les travailleurs de la santé.

Articles récents du même sujet