Soutenez

«Il ne faut pas paniquer»

L’endettement excessif des pays européens et la crise de l’euro qui ne cesse de faire les manchettes en inquiètent plus d’un, même chez nous. L’instabilité des marchés financiers qui en résulte engendre une nervosité chez bon nombre de Québécois, surtout chez ceux qui cotisent à un REER (Régime enregistré d’épargne-retraite).

«Oui, il y a des clients qui nous appellent», confirme Jacques-André Marcoux, de la firme Services financiers Marcoux, de Trois-Rivières. Celui qui exerce la profession de conseiller en sécurité financière depuis une douzaine d’années rappelle toutefois qu’il ne faut pas paniquer puisque les périodes difficiles sont choses normales.

Ce spécialiste indique toutefois que les nouveaux retraités pourraient être affectés par la situation actuelle. «Ceux à qui ça va faire le plus mal, c’est ceux qui commencent à décaisser en ce moment.» Jacques-André Marcoux explique qu’il faut voir les investissements pour la retraite sur une longue période. «On n’investit pas pour un an ou deux.»

Alexander Tkatchyk, planificateur financier et spécialiste en retraite chez BMO depuis cinq ans, estime de son côté qu’il faut toujours diversifier ses investissements. «Ça dépend de la situation de la personne. Il s’agit d’avoir un équilibre juste. Un retraité qui possède 70 % de son portefeuille en revenu fixe, comme des obligation, par exemple, et le reste en actions fera des retraits du côté de ses revenus fixes (obligations).»

Jacques-André Marcoux croit que la nervosité de la population tient au fait que l’information continue contribue à diffuser le pessimisme des marchés.

Alexander Tkatchyk rappelle quant à lui qu’un REER n’est qu’un «contenant». «C’est un abri fiscal où on peut reporter l’impôt des années futures. Les investissements dans les REER, c’est en fait n’importe quel type d’investissement, comme des obligations, des fonds mutuels ou des actions privilégiées. La crise en Europe n’a certainement pas eu d’impact sur tous ces types d’investissement.»

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.