Économie

Legault doit engager de la main d’œuvre québécoise en priorité, prévient la FTQ-construction

Legault doit engager de la main d’œuvre québécoise en priorité, prévient la FTQ-construction
Photo: Mario Beauregard/Archives MétroLa Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec fait partie du front commun

La FTQ-construction remet en question les engagements que le premier ministre du Québec, François Legault, a pris envers son homologue ontarien, Doug Ford, lors de sa visite à Toronto, où il a laissé entendre que des travailleurs ontariens pourraient être embauchés pour construire de nouveaux barrages hydroélectriques.

«Il va falloir que M. Legault comprenne que les travailleurs d’ici doivent passer en priorité. Il ne peut pas vendre à la fois l’électricité et les emplois du Québec», a indiqué Éric Boisjoly, directeur général de la FTQ Construction.

La FTQ a rappelé que la main d’oeuvre québécoise possède une expertise dans la construction de barrage hydroélectrique.

«Certains travailleurs ont participé à plus d’un chantier de barrage dans leur carrière. Aucune autre province ne peut se vanter d’avoir des travailleurs avec autant d’expérience», a affirmé Rénald Grondin, président de la FTQ Construction, dans un communiqué.

Le syndicat a également ajouté que ce genre de chantier constituait une «rare source de revenus stables pour les travailleurs de la construction en région».