Économie

Mouvement d’ensemble

Mouvement d’ensemble
Photo: Métro

D’origine portugaise, Carmen Rodriguez et Joao Fonseca ont passé la majeure partie de leur vie à Montréal. En 2008, ils ont décidé de s’installer à Porto.

Dans le centre historique de la ville, ils ont acheté une vieille maison qu’ils ont convertie en petit hôtel, le Guest House Douro. Partout autour d’eux, ils en­tendent que l’économie portu­gaise se porte beaucoup moins bien qu’au tournant de l’an 2000. Aujourd’hui, certains com­mer­ces ont du mal à acquitter leurs factures d’électricité. Eux-mêmes constatent une baisse d’achalandage de leur hôtel.

Fille d’immigrants, Carmen est consciente des sacrifices et des efforts qu’ont dû faire ses parents pour avoir une vie satisfaisante. «Je ne retrouve pas cette mentalité au Portugal, dit-elle. Le travail ne me semble pas y être valorisé. Alors, le reste ne peut pas suivre…»

Selon Carmen et Joao, la législation du travail et le syndicalisme méritent une réforme : trop d’employés sont protégés, ce qui nuit à la compétitivité, à l’innovation et au rendement.

Il faudrait aussi mieux appliquer la loi : seuls 36 % des commerces détiendraient un permis en bonne et due forme… La réduction du nombre de congés religieux – même si elle risque de heurter l’Église – compte aussi parmi les solutions à envisager.

Quelles seraient leurs priorités s’ils occupaient le fauteuil du ministre des Finances, Vitor Gaspar? «On commencerait par instaurer un système sérieux de contrôle pour arrêter de donner des fonds publics à des millionnaires dont les projets tombent souvent à l’eau, affirme Carmen. On aiderait davantage les PME comme la nôtre, qui créent des emplois et font rouler l’économie.»

Pour mener à bien leur projet commercial, Carmen et Joao n’ont touché qu’une minuscule subvention de 200 €. Ils croient que seul un mouvement d’ensemble remettra leur pays sur les rails. «Le je doit céder le pas au nous», conclut Carmen.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *