Monde
10:14 31 octobre 2017 | mise à jour le: 31 octobre 2017 à 10:15 Temps de lecture: 3 minutes

[Concours de photos] Horreur et 
beautés sauvages

[Concours de photos] Horreur et 
beautés sauvages

Le prestigieux concours annuel du Muséum d’histoire naturelle de Londres a récemment accueilli les photographes les plus talentueux du monde en quête du grand prix. Cette année, le Sud-Africain Brent Stirton a été nommé photographe de la faune de l’année 2017 pour sa poignante et déchirante image d’un rhinocéros récemment abattu et écorné dans la réserve d’Hluhluwe-Umfolozi, en Afrique du Sud.

Catégorie Grand Prix. Atrocité en cours

Même si le commerce international de cornes de rhinocéros a été aboli il y a plus de 40 ans, celles-ci ont toujours une plus grande valeur sur le marché noir que l’or ou la cocaïne. Du braconnier le plus pauvre à l’éleveur le plus riche, ce commerce illégal est motivé par
des croyances humaines.

Brent Stirton, Afrique du Sud

Catégorie Noir et blanc. Pas de deux

Poussés par la curiosité et par la faim, cet ours polaire et son ourson examinent une flaque d’eau sale sortie du bateau du photographe. Sans hésitation et d’un seul mouvement, ils ont rapidement baissé la tête pour goûter la neige tachée.

Eilo Elvinger, Luxembourg

Catégorie 
11-14 ans. Coincé
Ashleigh observait des renards roux enfoncés dans la neige, elle qui les avait déjà photographiés au cours du printemps et de l’été depuis une cachette proche de sa maison. Quand elle a repéré, alors qu’elle était à l’arrière d’une voiture, cette femelle en train de chasser, elle s’est emparée de son appareil, l’a appuyé sur la vitre de la portière et a pris une série de clichés de la renarde enfonçant son museau dans la neige à la recherche d’une souris.

Ashleigh Scully, États-Unis

Catégorie Portraits. Contemplation
Peter avait passé une longue et difficile matinée
à suivre les traces de chimpanzés dans des sous-bois denses. «Dans une forêt détrempée en raison de la pluie, avec une faible lumière et des rayons de soleil éblouissants, les réglages d’exposition changent continuellement», décrit-il. Il a donc dû jongler avec la sensibilité ISO et la durée d’exposition, rendant la netteté plus compliquée
à obtenir sans trépied.

Peter Delaney, Irlande

Catégorie 
Comportements 
mammifères. Réunion de géants
Des dizaines de grands cachalots se mêlaient bruyamment entre eux loin de la côte. Immédiatement, Tony s’est dit qu’il était témoin de quelque chose de spécial. Comme dans une réunion de clans, ces cétacés appartenaient à plusieurs groupes. Cette apparition l’a rempli d’espoir, l’amenant à penser que la protection des grands cachalots et la hausse de leur population allaient bon train.

Tony Wu, États-Unis

Articles similaires