Monde
08:26 9 février 2018 | mise à jour le: 9 février 2018 à 09:31 Temps de lecture: 2 minutes

Kim Yo-jong serre la main du président sud-coréen

Kim Yo-jong serre la main du président sud-coréen
Photo: APKim Yo Jong, left, sister of North Korean leader Kim Jong Un, shakes hands with South Korean President Moon Jae-in at the opening ceremony of the 2018 Winter Olympics in Pyeongchang, South Korea, Friday, Feb. 9, 2018. (AP Photo/Patrick Semansky, Pool)

PYEONGCHANG, Corée, République de — La soeur du dictateur nord-coréen Kim Jong-un a serré la main du président sud-coréen Moon Jae-in vendredi, quand elle est arrivée à Pyeongchang pour les cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver.

Kim Yo-jong a pris place dans la tribune réservée aux dignitaires, à quelques mètres seulement du vice-président américain Mike Pence.

M. Moon et elle ont jasé pendant quelques instants, mais la teneur de leurs propos n’est pas encore connue. Tous deux affichaient un large sourire.

Mme Kim et le chef symbolique de la Corée du Nord, Kim Yong-nam, étaient assis derrière M. Moon et sa femme, pendant que M. Pence et sa femme étaient assis à côté du couple Moon et du premier ministre japonais Shinzo Abe.

Âgée d’environ 30 ans, Kim Yo-jong est possiblement la femme la plus puissante de Corée du Nord. À peine quelques années plus jeune que son frère, elle serait l’une des plus proches conseillères de Kim Jong-un et l’une des principales dirigeantes du parti au pouvoir.

Son arrivée à bord du jet privé de Kim Jong-un, avec un entourage de 22 accompagnateurs, a été diffusée en direct par la télévision sud-coréenne.

C’est la première fois qu’un membre de la dynastie Kim se rend en Corée du Sud. Kim Yo-jong est en pleine ascension au sein du pouvoir nord-coréen et elle serait responsable de l’image publique de son frère. Il s’agit de son premier déplacement à l’étranger, mais techniquement elle n’est qu’une membre de la délégation dirigée par Kim Yong-nam, un nonagénaire.

Kim Yong-nam a participé à un repas de dignitaires avant les cérémonies d’ouverture. M. Pence, qui y était aussi, aurait alors refusé de lui serrer la main.

Kim Yo-jong et le reste de la délégation nord-coréenne doivent manger avec M. Moon samedi.

Articles similaires