Monde
10:46 29 mars 2018 | mise à jour le: 29 mars 2018 à 11:01 Temps de lecture: 3 minutes

Mariage princier: le décompte est commencé

Mariage princier: le décompte est commencé
Photo: APMemorabilia with a photograph the image of Britain's Prince Harry and Meghan Markle are displayed for sale in a shop window in Windsor, England, Thursday, March 29, 2018. Britain's Prince Harry will marry Meghan Markle in Windsor on May 19. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

LONDRES — Toutes les grandes décisions ont été prises: ça aura lieu au château de Windsor, ça se déroulera au mois de mai, les invités ont été triés sur le volet et la robe a probablement été choisie.

Il ne restera plus que 50 jours, à compter de vendredi, avant le mariage du prince Harry et de Meghan Markle, et on doit maintenant s’arrêter à ces petits détails qui donneront un peu d’intimité à des noces royales.

C’est du moins l’avis d’Anna McGregor, la patronne de Wedding Gallery, une des principales agences londoniennes de planification de mariage. Ses locaux au coeur de Londres offrent de tout, des robes aux échantillons de menus en passant par les boutons de manchette en forme de chapeau haute-forme.

«Le menu a été choisi, donc on devrait commencer à choisir les boissons qui seront offertes, et décider de quelle quantité de vin on a besoin est un des aspects les plus amusants de la planification d’un mariage, puisqu’on a besoin de beaucoup de vin», a-t-elle dit.

Sa suggestion? Dans la plupart des cas, on devrait calculer une bouteille de champagne et une bouteille de vin par invité, en plus des cocktails après le repas et de la «bière pour les gars». Et puisque c’est un mariage princier, «je suis certaine qu’ils ont une cave à vin bien étoffée dans laquelle piger».

Il reste toutefois un grand défi à relever, selon Mme McGregor: décider qui s’assoira où et avec qui. Cela peut prendre des semaines à des couples qui ne doivent gérer que 10 ou 15 tables.

Harry et Meghan ont convié plus de 600 personnes à leur mariage à la chapelle St. George’s et à la réception en après-midi. Environ 200 personnes seront présentes pour la soirée, ce qui représente au moins 60 tables si on entasse dix personnes autour de chacune.

De nouveaux détails commencent à faire surface. Le ministère de la Défense a dit cette semaine que les régiments et unités associés à la carrière militaire du prince Harry seront de la partie à titre cérémonial. Environ 250 membres des forces armées joueront ce rôle.

Le couple a aussi invité 2460 personnes provenant de toutes les couches de la société à se rendre au château de Windsor pour les voir arriver et pour être aux premières loges pour leur défilé.

On ne sait pas qui a conçu la robe de mariage de Meghan, mais on voudra savoir si elle a choisi un designer américain ou britannique. La maison qui a hérité de ce contrat juteux a certainement reçu l’ordre de se taire.

Les séances d’essayage auront probablement lieu dans un palais royal, loin des yeux des curieux et de leurs téléphones portables.

Peu importe ce que la jeune femme aura choisi, Mme McGregor prédit que le mariage princier aura un impact sur les mariages pendant un an, sinon plus longtemps — et pas seulement ce qui concerne la robe, mais aussi la coutellerie, les fleurs et l’apparence générale.

«Elle est déjà une icône de style, dit Mme McGregor au sujet de Meghan. La famille royale est composée d’icônes de style et ça, depuis des générations. Donc oui, ça aura définitivement un impact sur les tendances et la mode des mariages.»

Articles similaires