Monde
16:17 25 mai 2018 | mise à jour le: 26 mai 2018 à 10:54 Temps de lecture: 2 minutes

Trois piétonnes blessées dans un délit de fuite à Portland

Trois piétonnes blessées dans un délit de fuite à Portland
Photo: APCORRECTS TO MOTORIST-Clothing is strewn on the sidewalk at a scene where pedestrians were hit by a motorist in Portland, Ore., Friday, May 25, 2018. Police say three women have been injured in a hit-and-run crash near Portland State University. (AP Photo/Don Ryan)

PORTLAND, Ore. — Un homme soupçonné d’avoir happé trois femmes marchant sur un trottoir au centre-ville de Portland, en Oregon, vendredi, a été arrêté quelques heures après avoir fui les lieux.

Deux des victimes ont subi de graves blessures lorsqu’un véhicule les a fauchées vers 10 h 00 près de l’Université Portland State.

Un appel logé au 911 par un citoyen ayant aperçu un véhicule utilitaire sport de couleur bleu, correspondant à la description de la voiture suspecte, a permis de procéder à une arrestation.

Le sergent de la Police de Portland, Pete Simpson, soutient que les autorités ne connaissent toujours pas le motif derrière le geste et en savent très peu sur l’individu détenu.

Les policiers ont demandé un mandat de perquisition pour procéder à une saisie du véhicule à titre d’élément de preuve. Plusieurs hypothèse ont été évoquée pour l’instant: le conducteur était été intoxiqué, victime d’un malaise ou atteint de maladie mentale.

Selon un témoin, Christopher Bond, qui se tenait tout près sur le trottoir, un VUS d’allure récente a percuté les piétonnes à une vitesse qu’il estime à plus de 70 kilomètres à l’heure.

Christopher Bond dit s’être retourné pour leur venir en aide et le conducteur a appuyé sur l’accélérateur passant bien près de le happer à son tour.

Une autre témoin de la scène, Kat Caputo, discutait avec une connaissance à un arrêt du métro léger lorsqu’elle a entendu la cohue et s’est retournée. Elle raconte avoir vu deux femmes couchées sur le trottoir et une troisième appuyée sur un mur de brique. D’autres personnes criaient qu’un véhicule avait sauté sur le trottoir, heurté les trois femmes et fui les lieux à pleine vitesse.

L’une des victimes semblait avoir subi de graves blessures au dos, a décrit Mme Caputo.

«Je suis encore sous le choc. Si j’avais pris deux minutes de plus ou si j’avais emprunté mon chemin habituel, c’est moi qui aurais été là, a-t-elle dit. Beaucoup de gens pleuraient.»

Les policiers ont érigé un grand périmètre de sécurité sur plusieurs intersections autour des lieux. Un chandail vert, une paire d’espadrilles, un chausson rose et un gant de vélo noir gisaient éparpillés sur le trottoir près d’une tache de sang.

Articles similaires