Monde
09:50 19 mars 2020 | mise à jour le: 19 mars 2020 à 09:50 Temps de lecture: 3 minutes

Espagne: augmentation de 30% des décès liés au coronavirus en 24h

Espagne: augmentation de 30% des décès liés au coronavirus en 24h
Photo: Alvaro Fuente/NurPhoto via Getty ImagesDésinfection des urgences de l'hôpital de Gijon en Espagne

En Espagne, la pandémie de nouveau coronavirus a fait 767 morts, progressant de près de 30% en 24 heures. Le nombre de cas détectés dépasse désormais les 17 000, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé.

À ce jour 1107 malades du nouveau coronavirus ont été déclarés guéris, selon le ministère. Le nombre de cas a progressé de 25 % depuis mercredi, et s’établit à 17 147, mais ces chiffres pourraient augmenter de façon importante au fur et à mesure que les tests sont pratiqués.

L’Espagne, 4e pays le plus touché par le coronavirus

L’Espagne est à ce jour le quatrième pays le plus touché dans le monde.

Les personnes âgées sont les plus touchées. Selon des statistiques partielles, 33% des malades enregistrés ont plus de 65 ans et 18% plus de 75 ans, a indiqué Fernando Simon, le directeur du Centre de coordination des urgences sanitaires.

Le directeur des opérations de la police nationale, José Angel Gonzalez a appelé la population à respecter les restrictions de mouvement, et annoncé que 48 personnes avaient été interpelées au cours des dernières 24 heures pour les avoir violées.

Depuis l’entrée en vigueur samedi de l’état d’alerte les 46 millions d’habitants du pays ne peuvent sortir de chez eux que pour des activités essentielles: se rendre au travail ou à la pharmacie et faire des courses alimentaires.

Les frontières avec la France et le Portugal sont fermées en collaboration avec ces deux voisins, et l’entrée en Espagne a été refusée à 996 personnes, a ajouté José Angel Gonzalez.

La police surveille aussi les réseaux sociaux pour lutter contre les fausses informations, et «nous surveillons plus de 7000 personnes», a-t-il ajouté.

Un hôtel de Madrid transformé en hôpital

Afin de traiter les cas les moins graves de coronavirus, ne requérant pas d’hospitalisation, un premier hôtel de Madrid a été transformé jeudi en structure médicalisée, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Cela «permettra d’alléger la pression» dans les hôpitaux et d’y «libérer des chambres», a fait valoir la région de Madrid dans un communiqué.

Des personnels de santé en blouse blanche et masqués ont commencé à arriver dans la matinée au Gran hotel Colon, situé à dix minutes à pied de l’hôpital Gregorio Marañon, l’un des plus grands de la capitale espagnole.

À la mi-journée, des ambulances sont arrivés dans le parking et en sont descendus des personnels entièrement protégés par des combinaisons blanches, avec gants et lunettes.

La presse était maintenue à distance et l’établissement surveillé par des policiers.

Un autre hôtel quatre étoiles de la ville, le Marriot Auditorium, doit également être médicalisé à partir de vendredi.

Au total, l’association hôtelière de la capitale espagnole a annoncé avoir mis «à disposition 9000 lits dans plus de 40 hôtels pour assister des patients atteints de coronavirus».

«La principale fonction de ces hôtels sera d’accueillir des patients qui présentent des symptômes et doivent être suivis médicalement mais sans nécessité d’être hospitalisés, tant au début de la maladie que dans sa phase finale», ont précisé la région et l’association hôtelière dans leurs communiqués.

Dans ces hôtels, les équipes médicales seront formés de licenciés en médecine n’ayant pas encore le diplôme d’études spécialisées, selon la région.

Articles similaires