Monde
01:59 23 janvier 2016 | mise à jour le: 23 janvier 2016 à 11:01 Temps de lecture: 2 minutes

Espagne: Rajoy refuse de former un nouveau gouvernement

Espagne: Rajoy refuse de former un nouveau gouvernement
Photo: Francisco Seco/The Associated PressSpain's Prime Minister Mariano Rajoy closes his eyes as he talks to journalists during a news conference at the Moncloa Palace following his meeting with Spain's King Felipe VI, in Madrid, Friday, Jan. 22, 2016. Spain's Royal Palace said incumbent conservative Prime Minister Mariano Rajoy has turned down a petition by King Felipe VI to try to form a new government following last month's inconclusive elections. (AP Photo/Francisco Seco)

Le premier ministre sortant de l’Espagne, Mariano Rajoy, a refusé, vendredi, la proposition du roi Philippe VI d’essayer de former un nouveau gouvernement à la suite des élections législatives du mois dernier qui lui ont retiré la majorité parlementaire dont il bénéficiait.

M. Rajoy a indiqué qu’il continuerait de solliciter l’appui des députés pour redevenir premier ministre du pays. Il a affirmé que d’autres négociations seraient nécessaires, mais que, pour le moment, il ne serait pas logique pour lui de se présenter puisque la vaste majorité des membres du Parlement est déterminée à voter contre sa candidature.

Au terme d’une semaine de pourparlers entre le souverain et les chefs politiques, le politicien a affirmé qu’il ne “renonçait à rien”, ajoutant avoir dit à Philippe VI qu’il n’avait pas encore assez d’appuis pour accepter son offre.

Le Parti populaire de M. Rajoy a remporté 123 sièges aux élections du 20 décembre dernier — ce qui est plus que les autres partis, mais pas assez pour s’assurer une majorité dans la chambre basse de 350 députés. C’est aussi bien moins qu’aux élections de 2011, lorsque le parti avait récolté 186 sièges.

Le roi pourrait maintenant convoquer le chef de l’opposition socialiste, Pedro Sanchez. Le Parti socialiste a terminé deuxième aux élections avec 90 sièges et il semble être le mieux placé pour rassembler des appuis en vue de la formation d’un gouvernement.

Le palais a indiqué que le souverain entamerait de nouvelles négociations avec les chefs de partis mercredi prochain pour trouver un candidat.

Le candidat choisi doit gagner un vote de confiance au Parlement. Si aucun leader ne réussit à obtenir le soutien des députés deux mois après le premier vote, d’autres élections devront être déclenchées.

Pendant des semaines, Mariano Rajoy a tenté de diriger un gouvernement minoritaire avec le soutien des socialistes et du nouveau parti de centre droit, le Ciudadanos, qui a remporté 40 sièges. Or, les socialistes ont annoncé qu’ils avaient l’intention de voter contre le premier ministre sortant, peu importe ce qui leur était proposé.

Articles similaires