Monde
17:05 31 janvier 2016 | mise à jour le: 31 janvier 2016 à 17:05 Temps de lecture: 2 minutes

L’Union africaine renonce à déployer des troupes au Burundi

L’Union africaine renonce à déployer des troupes au Burundi
Photo: Getty Images

L’Union africaine (UA) a annoncé dimanche qu’elle abandonnait son plan de paix destinée à calmer les tensions faisant rage au Burundi.

L’UA renonce ainsi à déployer 5 000 soldats dans le pays, disant privilégier le «dialogue» entre les factions belligérantes.

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, s’était vivement opposé à l’envoi de troupes de maintien de la paix africaines dans son pays. Selon les clauses de l’UA, toutefois, l’organisation peut intervenir dans un de ses pays membres si des circonstances exceptionnelles l’imposent, telles l’exécution de crimes de guerre, d’un génocide ou de crimes contre l’humanité.

L’UA n’a cependant jamais agi sans l’aval préalable des autorités sur place, rappelle la BBC.

La candidature de Pierre Nkurunziza à sa propre réélection a déclenché, en avril, une série de manifestations s’étant vite teintées de violences. Depuis, au moins 439 personnes ont été tuées et plus de 240 000 Burundais ont pris le chemin de l’exil, estiment les Nations unies.

La semaine dernière, Amnistie internationale a fait état, en s’appuyant sur des images satellites, de cinq fosses communes en périphérie de la capitale burundaise, Bujumbura. L’organisation de défense des droits de la personne croit que ces charniers auraient été creusés en décembre, alors que les forces de sécurité auraient perpétrées des assassinats de masse contre les opposants du président Nkurunziza.

Articles similaires