Monde
13:18 7 février 2016 | mise à jour le: 7 février 2016 à 13:18 Temps de lecture: 3 minutes

Le candidat Marco Rubio a subi un flot de critiques au débat républicain

Le candidat Marco Rubio a subi un flot de critiques au débat républicain
Photo: APRepublican presidential candidate, former Florida Gov. Jeb Bush and Republican presidential candidate, businessman Donald Trump spar as Republican presidential candidate, Sen. Marco Rubio, R-Fla., listens in the middle during a Republican presidential primary debate hosted by ABC News at the St. Anselm College Saturday, Feb. 6, 2016, in Manchester, N.H. (AP Photo/David Goldman)

Le candidat républicain Marco Rubio a subi un flot de critiques au dernier débat républicain de samedi. Ses adversaires ont remis en question sa capacité à devenir président, ainsi que la profondeur de ses politiques alors qu’il reste seulement deux jours avant l’élection primaire du New Hamsphire.

M. Rubio, qui a le vent dans les voiles depuis les caucus en Iowa la semaine dernière, a offert une performance moins reluisante, samedi, ce qui pourrait l’empêcher de se démarquer contre les meneurs de la course, le milliardaire Donald Trump et le sénateur du Texas, Ted Cruz à la primaire de mardi.

Le débat de samedi a ravivé l’espoir des candidats Chris Christie, Jeb Bush, et John Kasich, qui ont grandement besoin de résultats satisfaisants pour maintenir à flot leurs campagnes.

Marco Rubio, qui en est à son premier mandat en tant que sénateur de la Floride, tentait d’attirer l’électorat traditionnel républicain et les partisans du changement. Mais les autres candidats, surtout le gouverneur du New Jersey Chris Christie, ont soutenu que le jeune politicien n’a pas les qualifications requises pour devenir président.

M. Christie a martelé que le sénateur n’avait jamais été en position de prendre une “décision aux conséquences importantes” de laquelle il serait tenu responsable. Le gouverneur Christie a même conçu son discours de fermeture pour attaquer directement Marco Rubio.

Marco Rubio a tenté tant bien que mal de défendre son changement de cap sur la réforme de l’immigration — une attaque qui revient souvent — arguant qu’il n’allait pas défendre une telle politique en tant que président.

Le sénateur Cruz, grand gagnant des caucus en Iowa, a dû lui aussi essuyer les attaques de ses rivaux, dont un qui l’a accusé d’avoir adopté “l’éthique de Washington” en utilisant des stratégies politiques controversées.

La campagne de Ted Cruz a été critiquée pour avoir envoyé un message erroné aux électeurs selon lequel le candidat Ben Carson abandonnait la course. M. Carson est très populaire auprès des conservateurs religieux, un électorat cher à Ted Cruz.

Le milliardaire Donald Trump était de retour sur scène après avoir boycotté le dernier débat qui s’était tenu avant les caucus de l’Iowa. Le coloré candidat, qui a fini deuxième en Iowa, a tenté samedi de recentrer son message sur ses principales propositions, dont l’idée d’interdire l’entrée au pays aux musulmans.

Articles similaires