Monde
10:59 21 février 2016 | mise à jour le: 21 février 2016 à 10:59 Temps de lecture: 2 minutes

République centrafricaine: le nouveau président promet l’unité et la prospérité

République centrafricaine: le nouveau président promet l’unité et la prospérité
Photo: The Associated PressA child peeks through a classroom in a school set in the Mpoko refugee camp near the airport in Bangui, Central African Republic, Monday Feb. 15, 2016. Over 6000 children attend the school ran by a local NGO and funded by the UN. Two former prime ministers, Faustin Archange Touadera and Anicet Georges Dologuele, ran in the second round of presidential elections Sunday to end years of violence pitting Muslims against Christians in the Central African Republic. Central Africans will also vote in Legislative elections. (AP Photo/Jerome Delay)

BANGUI, République centrafricaine — Le président fraîchement élu de la République centrafricaine a promis dimanche d’unir le pays tout en remerciant son adversaire de lui avoir concédé la victoire.

Faustin Archange Touadéra, un ancien premier ministre, a été déclaré vainqueur samedi soir du scrutin de ballottage du 14 février, avec près de 63 pour cent des votes.

Son rival, Anicet-Georges Dologuélé, a rapidement accepté la défaite, mais a manifesté son inquiétude devant de présumées irrégularités.

Plusieurs espèrent que le vote permettra de renforcer le sentiment de paix au pays, après plus de deux années de luttes sectaires qui ont fait des milliers de morts et forcé près de 500 000 personnes à fuir vers les pays voisins.

M. Touadéra hérite cependant de l’énorme tâche de rétablir l’ordre dans un pays où des groupes rebelles lourdement armés contrôlent toujours une grande partie du territoire.

Dans ses premières remarques depuis l’annonce des résultats provisoires, M. Touadéra a dit dimanche qu’il espérait rendre la République centrafricaine “unie, cohésive et prospère”, tout en créant de l’emploi et en réduisant la pauvreté.

La Cour constitutionnelle a une semaine pour valider les résultats, mais M. Dologuélé a indiqué qu’il ne s’y opposerait pas.

Articles similaires