Montréal
17:00 2 février 2018 | mise à jour le: 2 février 2018 à 17:21 temps de lecture: 3 minutes

Coupe du monde 2026: Québec prêt à soutenir la candidature de Montréal

Coupe du monde 2026: Québec prêt à soutenir la candidature de Montréal
Photo: Gettyont été marqués par une forte dépendance à la star de l’équipe, Neymar.

Alors que Montréal réclame une aide financière de la part des différents paliers de gouvernement pour organiser une partie de la Coupe du monde de soccer en 2026, Québec se montre ouvert à apporter sa contribution.

«Le gouvernement du Québec est prêt, tout comme la Ville de Montréal, à poursuivre les discussions et l’analyse du dossier afin de supporter cette candidature», a écrit le premier ministre, Philippe Couillard, dans une lettre, qu’a pu consulter Métro, adressée à la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Quelques jours plus tôt, Mme Plante avait sommé les gouvernements provincial et fédéral de s’impliquer financièrement dans ce projet d’envergure. «C’est un grand événement, la Coupe du monde, on la veut. Quelle belle vitrine pour Montréal, qui est une ville de hockey, de football et une ville de soccer», a-t-elle rappelé jeudi, avant de souligner les coûts inhérents à une telle organisation.

«Ce sont de gros investissements», a-t-elle mentionné, en évoquant notamment une présence renforcée des forces policières dans la métropole, autour du Stade olympique – si celui-ci est retenu pour cet événement – et de l’aéroport pour accueillir plusieurs dizaines de milliers de touristes.

«Le message a été clair. Les Montréalais veulent de grands événements, mais il faut aussi respecter leur capacité de payer.» – Valérie Plante, mairesse de Montréal

«On veut éviter les dérapes financières comme on l’a vu auparavant, a-t-elle ajouté. Je pense entre autres à la Formule E. On veut être certain qu’on avance avec la contribution et l’aide financière de nos partenaires provinciaux et fédéraux.»

Aucun chiffre n’a cependant été évoqué. «Il est trop tôt pour s’avancer. Mais clairement, si la Ville de Montréal et Ottawa décident de participer, on sera présent», a indiqué la porte-parole de Philippe Couillard, Joçanne Prévost. Cette dernière a également souligné les travaux qui seront entrepris au Stade olympique.

À la fin de l’automne dernier, Québec a donné son feu vert pour le remplacement du toit du stade. Des études sont par ailleurs actuellement en cours. «L’option de démonter une ou des sections du toit pour accueillir des événements comme [la Coupe du monde], nécessitant un stade à ciel ouvert [un critère essentiel pour accueillir cette compétition] sera aussi analysée», peut-on lire dans ce document.

Alors que le Canada, les États-Unis et le Mexique se sont unis pour présenter une candidature commune, le dossier complet, qui comprendra la liste des villes prêtes à accueillir des rencontres, doit être transmis à la Fédération internationale de soccer (FIFA) le 16 mars. Le choix définitif de(s) hôte(s) de ce Mondial 2026 sera annoncé en mai 2020.

Si la candidature panaméricaine est retenue, dix rencontres se disputeront au Canada. Outre Montréal, Edmonton, Toronto et Vancouver ont également fait part de leur intérêt.