Montréal

Lutte d’idées dans Notre-Dame-de-Grâce

Lutte d’idées dans Notre-Dame-de-Grâce
Photo: Josie Desmarais/Métro

À l’approche des élections générales du 1er octobre, les candidats s’activent dans leurs circonscriptions. Tout au long de la campagne, Métro vous propose un aperçu des enjeux de chacune des circonscriptions de l’île. Aujourd’hui: Notre-Dame-de-Grâce.

À part une brève incursion du Parti Égalité au début des années 1990, la circonscription qui comprend Notre-Dame-de-Grâce et Montréal-Ouest a été représentée par un libéral depuis sa création, en 1965.

L’actuelle députée, Kathleen Weil, a été élue pour un premier mandat sous la bannière du Parti libéral du Québec (PLQ) en 2008, et a conservé son siège grâce à de confortables avances en 2012 et en 2014.

Trois candidates avec qui Métro s’est entretenu, toutes faisant leur baptême politique, sont bien conscientes du passé libéral de Notre-Dame-de-Grâce (NDG).

«Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui votent libéral par défaut», estime Kathleen Gudmundsson, la candidate de Québec solidaire (QS).

De son côté, la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Nathalie Dansereau, croit que le bilan de Mme Weil, qu’elle ne juge «pas très reluisant», pourrait faire pencher le vote en sa faveur. «J’ai l’impression que mon adversaire était plus intéressée par son rôle de ministre que par les préoccupations des gens dans NDG.»

Lucie Bélanger, elle, profite de cette campagne pour «stimuler le vote péquiste». «Je me dis que tout peut arriver […], mais je n’ai pas des attentes irréalistes non plus.»

La force de la communauté
Les candidates s’entendent sur une chose: Notre-Dame-de-Grâce est une circonscription progressiste où l’engagement bénévole auprès des organismes communautaires est très important. Elles jugent également prioritaires l’amélioration des soins aux personnes âgées et l’inclusion des immigrants.

Le revenu moyen des ménages dans NDG (81 853$) est plus élevé que la moyenne provinciale (77 306$), mais le taux de chômage l’est également (9,1% contre 7,2%).

Selon Kathleen Weil, en plus de s’attaquer à la surpopulation des écoles du comté, il faut faire de la sécurité alimentaire une priorité. «Le quart des enfants [du primaire] commencent leur journée le ventre vide, déplore-t-elle. Au secondaire, c’est le tiers.» Mme Weil veut également assurer une meilleure coordination entre la Ville et les paliers gouvernementaux quant aux grands chantiers comme celui de l’échangeur Turcot.

En plus de vouloir, entre autres, améliorer les services aux élèves en difficulté, la candidate du Parti québécois (PQ) veut s’attaquer au «fossé» qui sépare les diverses communautés de la région.

Plus du tiers (38%) de la population de la circonscription est issue de l’immigration, et la majorité (52,5%) des résidants citent l’anglais comme la langue la plus souvent parlée à la maison contre 26,3% pour le français, selon le recensement 2016 de Statistique Canada.

«Il y a eu beaucoup de confrontation linguistique dans Notre-Dame-de-Grâce, explique Lucie Bélanger, une intervenante en relation d’aide. J’aimerais travailler à rétablir la paix linguistique.»

Selon Kathleen Gudmundsson, qui est membre fondatrice du Comité du Sud-Ouest pour le 15$ l’heure, le système de santé public est «au bord d’une crise». Son parti propose que les CLSC, plus près de la communauté, soient ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La candidate solidaire voudrait également que les programmes de prévention soient offerts en plusieurs langues, pour avoir un «système de CLSC fort».

Nathalie Dansereau s’est donné comme objectif de «démystifier la CAQ» auprès des électeurs, notamment en réitérant que le parti est bel et bien «procommunautaire». «Notre intention, c’est de faciliter le processus de financement», précise-t-elle.

Candidats 2018

  • Lucie Bélanger (PQ)
  • Nathalie Dansereau (CAQ)
  • Souhail Ftouh (Parti conservateur)
  • David-Roger Gagnon (NPDQ)
  • Kathleen Gudmundsson (QS)
  • Rachel Hoffman (Parti marxiste-léniniste)
  • Cynthia Nichols (Indépendante)
  • Chad Walcott (Parti vert)
  • Kathleen Weil (PLQ)

Résultats 2014

  • Kathleen Weil (PLQ) 76,61%
  • Annick Desjardins (QS) 7,42%
  • Noah Sidel (CAQ) 5,66%
  • Olivier Sirard (PQ) 5,52%
  • Alex Tyrrell (Parti vert) 4,52%
  • Rachel Hoffman (Parti marxiste-léniniste) 0,27%

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *